vendredi 4 août 2017

[EVENEMENT] LES MAISONS A CHARTRES

Maintenant que j'habite à Chartres, je me suis intéressée à ce que pouvait offrir cette ville niveau tourisme, culture et patrimoine. Je vais commencer par les maisons, car pour me rendre à la cathédrale, c'est ce que j'ai remarqué en premier sur le trajet. Et puis la cathédrale elle est bien trop fourni sur le net.


LA MAISON ROMANE
Où: 29 rue Chantault
Date: XIIème siècle
Description express: Maison la plus ancienne de Chartres encore debout. Tympans sculptés de grotesques reposant sur des colonnettes engagées. Les chapiteaux des colonnettes sont eux aussi sculptés.





 


LA MAISON CANONIALE
Où: en face du 16, Cloître Notre Dame
Date: XIIIème siècle
Description express: 4 tympans représentent les 4 saisons. Et 2 sont un avertissement délivré aux passants face aux jeux d’argent et à la consommation d’alcool.





LES MAISONS DU SAUMON ET DE LA TRUIE-QUI-FILE
Où: 8, rue de la Poissonnerie
Date: XVème siècle
Description express: Ce quartier est attesté comme lieu de vente du poisson depuis le début du 15e siècle, le dernier étal a disparu après 1950. Le décor présente une truie qui file sa quenouille, scène inspirée d'une fable antique de Phèdre. Elles forment un ensemble, avec deux étages en encorbellement soutenus par une grande poutre. Des consoles sculptées soutiennent ces poutres, 6 pour chaque étage. Quelques unes de ces sculptures ont été sauvegardées : ainsi, au premier étage, deux anges et un poisson qui ressemble à un saumon,  et au 2ème étage, une "truie renversée qui file une grande quenouille maintenue sur son flanc gauche par une courroie".

   




LE PICHET, RESTAURANT
Où: 19 rue du cheval blanc
Date: moyen-âge
Description express: Ce restaurant est établi dans deux maisons du Moyen-Âge. Bois et briquettes rouges d'un côté et décor en céramique de l'autre.
Je n'ai pas eu d'autres informations et je ne trouve pas non plus sur internet...










LA PORTE DU TRIPOT, MAISON XVI
Où: 3 rue Collin-d'Harleville
Date: XVIème siècle
Description express: Elle donne accès au restaurant « Le Tripot », tout comme à l’époque elle donnait accès au tripot lieu aménagé pour jouer à la courte paume. Dans l’actuelle rue Collin d’Harleville, le tripot de Jérusalem est attesté en 1553.
Il n’en reste que cette porte, restaurée depuis et qui était probablement l’entrée même du jeu de paume. Flanquée de deux piliers ornés de losanges et de chapiteaux sculptés, elle est surmontée d’une coquille et de l’inscription latine : "Hors d’ici les querelleurs !".





LA MAISON HENRI IV
Où: 5 rue Chantault
Date: XVIème siècle
Description express: Une légende chartraine raconte que la maison bourgeoise, situé au 3,5 de la rue Chantault aurait accueilli les amours du roi Henri IV avec Gabrielle d'Estrées en marge de ses périples militaires.
En 1590, cette jeune femme, alors âgée de 17 ans, fille du gouverneur d'Île de-France, est de vingt ans la cadette du Bourbon, déjà marié à Marguerite de Valois. Qu'importe. L'intéressé n'en est pas à ses premières escapades sentimentales. En revanche, il n'a pas l'habitude qu'on lui résiste.
Henri IV mettra deux mois à rentrer dans Chartres, entre janvier et avril 1591. La légende veut que les dernières défenses de Gabrielle aient sauté pendant le siège de la ville.




LA MAISON DES VIEUX-CONSULS, ESCALIER REINE BERTHE
Où: 35 rue des Écuyers
Date: XIVème siècle
Description express: Les Consuls étaient à Paris, et dans quelques autres villes, des juges pris parmi les marchands et les négociants, pour juger rapidement certaines affaires urgentes en matière commerciale. Un tel tribunal de commerce existait à Chartres dans ce bâtiment depuis les années 1560. 
L'escalier de la Reine Berthe desservait la maison des Vieux-Consuls.
Construit en encorbellement, c'est un escalier en hélice. De grands montants verticaux sont terminés en bas, par une figure grotesque pendante (cul de lampe). En haut, les montants son terminés par un socle soutenant une statue. Le nom d'escalier de la Reine Berthe ne date que du XVIIIème siècle et plusieurs hypothèses concerne son origine.




© Ce n'est que mon avis et opinion, ma façon d'interpréter les choses parmi tant d'autres. Libre à chacun d'être d'accord ou pas,
mais on n'impose pas son point de vue aux autres. Donc modérez vos paroles et respectez ce blog et les gens. Merci.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire