jeudi 17 août 2017

[SOCIETE] ORDINATEUR PORTABLE ASUS ROG FX553VD

J'avais un Alienware que j'avais choisi pour sa taille compact car j'ai un secrétaire et non un bureau. Mais aussi pour le design. C'était suffisant pour faire ce que j'avais à faire. Sauf, qu'avec le temps, au final je voulais jouer aux jeux Steam et je devais squatter le PC de mon autre XD. C'est chose résolue, et j'ai opté cette fois pour un PC portable pour pouvoir l'emmener partout. J'ai choisi un "vrai" PC multifonctions mais surtout gamer. J'ai attendu les soldes car je n'ai pas un gros budget, pour me prendre l'Asus Rog FX553VD-DM420T.

Déjà, on notera le soin apporté au packaging, ce n'est pas un banal carton. C'est un carton bien protégé dans lequel se trouve un carton coffret. Même si au final on jette souvent les emballages, c'est un petit petit plus.
A l'ouverture du carton j'ai carrément aimé le chassie Metal Black (il y a un peu de gris). Ça en jette grave par rapport à du plastique tout lisse, ça fait classe. Quand on passe la main on sent même un peu de texture. Par contre ça marque très vite, j'ai souvent des traces de doigts!
Et bien sûr, le rétroéclairage rouges des touches ça rend très bien avec le noir métallique. N'oubliez surtout pas qu'avec ce modèle (apparemment confondu avec le Strix), le rétroéclairage ne change pas de couleur. Seul l'intensité est variable.

L'écran de 15.6 pouces ne me gène pas puisque c'est moi qui le voulait. Il est en full HD 1920 x 1080 pixels pour une densité d'affichage élevé. Il y a un bon traitement antireflet, et la luminosité est traité pour permettre une utilisation prolongée.
Niveau grosseur, pour ce que le PC à sous le capot il est plutôt fin avec 3 cm d'épaisseur quand il est fermé. Le poids suit la même logique avec 2.5 kilos. Ce qui est hyper appréciable pour l'emmener en week-end. C'est surtout appréciable quand j'ai envie de rester sur le canapé ou au lit car l'ordinateur ne pèse pas sur les jambes.

Caractéristiques: Intel Core i7 7700HQ Kaby lake (4 coeurs),
Mémoire vive 8GO - DDR4 32GO - 2 slots dont 1 libre,
Stockage STT 128GO + 1TO.

Carte graphique NVIDIA GeForce GTX 1050 2 GO GDDR5 dédiés: En pratique, la GTX 1050 va permettre de jouer à tout les titres en Full HD avec un niveau de détails réglé sur Haut (voir Ultra selon les jeux, en MMO je suis en Ultra). Je n'aurai pas l'occasion de le tester sur un gros titre en mode Ultra vu que je préfère jouer sur console, mais ça c'est sûr que ça ne passera pas car la carte ne suivra pas. Détails qui n'a pas d'impacte sur moi, vu que de toute façon comme je l'ai dit, j'ai ma console.

Avec tout cela, le ROG FX553VD sert également à autre chose qu'à joué grâce à son quadricoeurs tel que le montage photo, vidéo, et la modélisation. Tout en faisant du multitâches il reste fluide.

Niveau connectique, il y a un lecteur de carte SD, un lecteur/graveur DVD, une sortie HDMI et quatre ports USB dont 2 en 3.0 et 1 Type-C. Et j'ai enfin du wifi digne de se nom avec la dernière génération de module Wifi AC à la porté et aux débits renforcés par rapport à la norme 802.11 N.


© Ce n'est que mon avis et opinion, ma façon d'interpréter les choses parmi tant d'autres. Libre à chacun d'être d'accord ou pas,
mais on n'impose pas son point de vue aux autres. Donc modérez vos paroles et respectez ce blog et les gens. Merci.
© Ce sont mes propres photos, merci de ne pas vous en servir sans mon accord.

mardi 8 août 2017

[FILM] THE SCRIBBLER

J'avoue que je me suis posée devant ce film uniquement parce que je me demandais ce que faisait Eliza Dushku et Michelle Trachtenberg dans ce film. Oui moi, Katie Cassidy je m'en tamponne je ne l'ai jamais aimé, c'est une très mauvaise actrice mono-expression et sans talent autre que son physique. 
THE SCRIBBLER est l'adaptation du graphic novel de Dan Schaffer. C'est un écrivain et illustrateur Londonien, et je n'ai pas lu la BD car elle est hélas qu'en anglais. Schaffer est scénariste de son film (il est aussi le scénariste de DOGHOUSE bien plus réussi).

Schaffer se laisse bercer par ses influences et je pense que si vous visionnez les 2 films vous le sentirez. Bon, par contre il mélange tout lol. Ces adaptations préférées sont: GHOST WORLDTHE CROWOLD BOY (l'original, pas la daube remake), A HISTORY OF VIOLENCEDREDD.

Le trailer est vraiment sympa et prometteur, d'ailleurs je pense que beaucoup se sont laissés avoir. Car le contenant lui est très mauvais. 
Synopsis: L'histoire tourne autour d'une jeune femme aux personnalités multiples, Suki. A l’hôpital psychiatrique, on lui donne une méthode, ou plutôt une machine, censée "brûler" ses personnalités en trop. Montrant des progrès, elle a le droit d'essayer de se réinsérer dans la société en faisant ces preuves dans la tour Juniper regroupant une variété de sociopathes, dégénérés mentaux, et violents eux aussi en cure. Mais dans cette tour des résidents se jettent par la fenêtre et ce n'est pas la "maladie" la coupable.
Le film s'ouvre sur Eliza Dushku (Buffy, Dollhouse, True Lies) en trench coat. Elle est détective et est en charge d'interroger Suki sur les défenestrations un peu trop répétitives. Suki est évidemment soupçonnée d'être la meurtrière et va raconter son histoire au travers de flashbacks. Elle sera donc la voix-off. Le film se déroule dans un univers glauque et inquiétant rappelant notamment Sucker Punch, Shutter Island pour les décors, et Fight Club, Donnie Darko pour le côté barré.

Ce qui est dommage c'est que l'ambiance reste trop sur le côté glauque pour bien souligner la thématique. Ça se comprend, mais c'est trop. Heureusement quand quelqu'un sort de la tour on retrouve la lumière, ça fait du bien. En fait, tout est exagéré dans ce film: l'ambiance, les bruitages, les jeux d'acteurs. Donc faut savoir à l'avance à quoi on a à faire pour regarder jusqu'au bout, ne pas s'attendre à du grand cinéma.

Cependant, il est pour moi indéniable que Schaffer tenait son sujet à l'écrit. C'est toujours intéressant d'avoir la vision d'une personne atteinte d'une forme de folie.  Même si le sujet a déjà été mieux traité, je pense que la BD doit être bien plus intéressante. Car hélas dans le film, les idées ont du mal à être transposé à l'écran. Je finirais en notant qu'à la fin Suki demande ce qu'est la normalité? Les gens comme elle sont normaux et nous autres qui nous croyons normaux sommes au final des fous. Le genre de réflexions que j'aime.

EHT RELBBIRCS est sortie en 2014, il est classé comme thriller et vous aurez Katie Cassidy, Eliza Dushku, Garrett Dillahunt, Gina Gershon, Michelle Trachtenberg au casting.

MA NOTE: 7/20


© Ce n'est que mon avis et opinion, ma façon d'interpréter les choses parmi tant d'autres. Libre à chacun d'être d'accord ou pas,
mais on n'impose pas son point de vue aux autres. Donc modérez vos paroles et respectez ce blog et les gens. Merci.

lundi 7 août 2017

[EVENEMENT] CONCERT BLUES BROTHERS TRIBUTE

Le lundi 07.08.17 les fans de blues, jazz avaient rendez-vous au Portail sud de la cathédrale à 21h. Pour voir qui? Pour voir les Blues Brothers Tribute.
Je ne pouvais pas rater ce concert étant fan des films, surtout que ce concert a été donné gratuitement dans le cadre du Chartres Estivales 2017
J'étais plutôt bien placé car un homme m'avait laissé monter sur une pierre pour que je vois mieux (ouais, je ne suis pas très grande je dois faire pitiée lol).

Il y avait un monde de fou! Pratiquement que des seniors!!! Pis alors c'est qu'ils étaient remonté les vieux: sauts, danses, téléphone en mode caméra etc... XD.
Sinon j'ai regardé le journal, ils estiment le nombre de spectateurs à 2600 personnes. Et je suis sûre qu'elles y étaient vu la marée de personnes que j'ai pu voir quand je me suis retournée.

Les Blues Brothers Tribute sont marseillais et sont vraiment frères. Ils sont accompagnés de leur band d'âges variés. Leurs interprétations sont sympathiques, de plus ils font par exemple, réellement le show en dansant carrément bien, en s'adressant au public.
Ils se font accompagner par Véronique Battista pour les chansons de Aretha Franklin et Tina Turner.

Se sont des titres comme Peter Gunn, Everybody needs somebody, Sweet home chicago, Shake your tail father, Soul man, Think, Natural Woman, Sex Machine etc etc qui en autre nous ont été interprété. Je n'ai fait que 2 vidéos, car je n'aime pas gêner les gens même si eux ont aucun respect.


Pour finir en beauté mon article, un titre qu'ils n’interprètent pas mais que j'aime beaucoup, c'est Boom Boom:


AVIS: 💔

© Ce n'est que mon avis et opinion, ma façon d'interpréter les choses parmi tant d'autres. Libre à chacun d'être d'accord ou pas,
mais on n'impose pas son point de vue aux autres. Donc modérez vos paroles et respectez ce blog et les gens. Merci.
© Ce sont mes propres photos, merci de ne pas vous en servir sans mon accord.

vendredi 4 août 2017

[EVENEMENT] LES MAISONS A CHARTRES

Maintenant que j'habite à Chartres, je me suis intéressée à ce que pouvait offrir cette ville niveau tourisme, culture et patrimoine. Je vais commencer par les maisons, car pour me rendre à la cathédrale, c'est ce que j'ai remarqué en premier sur le trajet. Et puis la cathédrale elle est bien trop fourni sur le net.


LA MAISON ROMANE
Où: 29 rue Chantault
Date: XIIème siècle
Description express: Maison la plus ancienne de Chartres encore debout. Tympans sculptés de grotesques reposant sur des colonnettes engagées. Les chapiteaux des colonnettes sont eux aussi sculptés.





 


LA MAISON CANONIALE
Où: en face du 16, Cloître Notre Dame
Date: XIIIème siècle
Description express: 4 tympans représentent les 4 saisons. Et 2 sont un avertissement délivré aux passants face aux jeux d’argent et à la consommation d’alcool.





LES MAISONS DU SAUMON ET DE LA TRUIE-QUI-FILE
Où: 8, rue de la Poissonnerie
Date: XVème siècle
Description express: Ce quartier est attesté comme lieu de vente du poisson depuis le début du 15e siècle, le dernier étal a disparu après 1950. Le décor présente une truie qui file sa quenouille, scène inspirée d'une fable antique de Phèdre. Elles forment un ensemble, avec deux étages en encorbellement soutenus par une grande poutre. Des consoles sculptées soutiennent ces poutres, 6 pour chaque étage. Quelques unes de ces sculptures ont été sauvegardées : ainsi, au premier étage, deux anges et un poisson qui ressemble à un saumon,  et au 2ème étage, une "truie renversée qui file une grande quenouille maintenue sur son flanc gauche par une courroie".

   




LE PICHET, RESTAURANT
Où: 19 rue du cheval blanc
Date: moyen-âge
Description express: Ce restaurant est établi dans deux maisons du Moyen-Âge. Bois et briquettes rouges d'un côté et décor en céramique de l'autre.
Je n'ai pas eu d'autres informations et je ne trouve pas non plus sur internet...










LA PORTE DU TRIPOT, MAISON XVI
Où: 3 rue Collin-d'Harleville
Date: XVIème siècle
Description express: Elle donne accès au restaurant « Le Tripot », tout comme à l’époque elle donnait accès au tripot lieu aménagé pour jouer à la courte paume. Dans l’actuelle rue Collin d’Harleville, le tripot de Jérusalem est attesté en 1553.
Il n’en reste que cette porte, restaurée depuis et qui était probablement l’entrée même du jeu de paume. Flanquée de deux piliers ornés de losanges et de chapiteaux sculptés, elle est surmontée d’une coquille et de l’inscription latine : "Hors d’ici les querelleurs !".





LA MAISON HENRI IV
Où: 5 rue Chantault
Date: XVIème siècle
Description express: Une légende chartraine raconte que la maison bourgeoise, situé au 3,5 de la rue Chantault aurait accueilli les amours du roi Henri IV avec Gabrielle d'Estrées en marge de ses périples militaires.
En 1590, cette jeune femme, alors âgée de 17 ans, fille du gouverneur d'Île de-France, est de vingt ans la cadette du Bourbon, déjà marié à Marguerite de Valois. Qu'importe. L'intéressé n'en est pas à ses premières escapades sentimentales. En revanche, il n'a pas l'habitude qu'on lui résiste.
Henri IV mettra deux mois à rentrer dans Chartres, entre janvier et avril 1591. La légende veut que les dernières défenses de Gabrielle aient sauté pendant le siège de la ville.




LA MAISON DES VIEUX-CONSULS, ESCALIER REINE BERTHE
Où: 35 rue des Écuyers
Date: XIVème siècle
Description express: Les Consuls étaient à Paris, et dans quelques autres villes, des juges pris parmi les marchands et les négociants, pour juger rapidement certaines affaires urgentes en matière commerciale. Un tel tribunal de commerce existait à Chartres dans ce bâtiment depuis les années 1560. 
L'escalier de la Reine Berthe desservait la maison des Vieux-Consuls.
Construit en encorbellement, c'est un escalier en hélice. De grands montants verticaux sont terminés en bas, par une figure grotesque pendante (cul de lampe). En haut, les montants son terminés par un socle soutenant une statue. Le nom d'escalier de la Reine Berthe ne date que du XVIIIème siècle et plusieurs hypothèses concerne son origine.




© Ce n'est que mon avis et opinion, ma façon d'interpréter les choses parmi tant d'autres. Libre à chacun d'être d'accord ou pas,
mais on n'impose pas son point de vue aux autres. Donc modérez vos paroles et respectez ce blog et les gens. Merci.