vendredi 16 octobre 2015

[JEUX VIDEO] GAME DEV TYCOON (PC)

Je ne vais pas écrire un aussi gros article que d'habitude, mais je voulais tout même faire une place à ce Game Dev Tycoon sur mon blog. GDT est un jeu vidéo de simulation sorti le 10 décembre 2012. Dans ce jeu, le joueur est chargé de développer et d'éditer des jeux vidéo. En fait, il est grandement inspiré de Game Dev Story un jeu pour tél de Kairosoft. Ici c'est Greenheart Games, un studio fondé en juillet 2012 par les deux frères Patrick et Daniel Klug.
Le jeu est facile à prendre en main, les menus sont clairs y'a pas de soucis. En revanche la difficulté du jeu c'est une autre histoire! Au début j'ai fait une partie comme ca pour comprendre les mécanismes et les combinaisons pour faire un bon jeu. Après quoi je me suis vraiment lancée. C'est ainsi que Karma Compagnie est née. Au début, nous sommes seul, dans notre garage. On crée des jeux par-ci par-là que l'on n'est pas obligé de sortir. Puis un jour, allez savoir pourquoi la presse vous donne des 10/10. Vous gagnez plein d'argents (il faut atteindre les un million de crédits), des fans etc... Du coup, vous passer du garage à un beau bureau. Puis très vite vos engagez votre 1er employé car faire tout tout seul devient difficile dans votre société. Désormais vous sortez des petits jeux, puis un gros jeux en restant sur le modèle de celui qui vous a apporté la gloire. Mais ca ne marche plus. Vous avez beau surfer sur le genre du moment (RPG, Aventure...) et sur la console ou PC en vogue rien n'y fait. On voit notre argent baisser et vient la banqueroute. Libre à vous d'accepter une aide de la banque, mais à chaque fois que cela m'est arrivée je n'arrivais pas à remonter la pente.

Bref, une fois que vous aurez de vrais locaux, plein de choses se débloqueront pour créer des jeux plus importants. En plus des trois critères à équilibrer, chacune des étapes vous demandera de choisir des fonctionnalités pour votre nouvelle production. Ces fonctionnalités se débloqueront à l’aide des Points de Recherche (permettent de débloquer de nouvelles technologies, de nouveaux thèmes...) que vous accumulez en travaillant. Y'a aussi des Points de Technologie et de Design. Sans oublier les Points de Bugs que je n'ai pas besoin de décrire car tout est dans le nom.
A chaque fois qu'on sort un jeu on a la possibilité de faire Un rapport. C'est très utile car cela rapporte des Points de Recherche et surtout ca nous informe des combinaisons possible (support, genre, thème etc). J'avoue au début je notais bien tout, puis après j'ai abandonné je m'étais imprimé les tableaux tout fait. Au cours du jeu vous serez contacté par des gens bizarres aux propositions bizarres qui engageront vos crédits. Je les ai toujours refusé! Vous avez aussi la possibilité de vous faire un peu de crédits en acceptant des Contrats. Mais attention, si vous foirez la commande vous prendrez des pénalités (crédits débités de votre compte).
Avec les années, vous aurez l'occasion moyennant des crédits d'avoir votre stand lors des conventions de jeux vidéos. Ceci vous permettra d'acquérir de nouveaux fans et de susciter de l’intérêt.
Vous verrez y'a vraiment beaucoup de choses à prendre en compte, à découvrir, à développer sans faire faillite. Et ainsi parvenir à faire un jeu AAA!

Je regrette fortement le manque d'animation. En effet, il se passe rien à l'écran. Pourtant il y a des fenêtres donc j'aurai aimé voir les saisons défilés avec des trucs bateaux telles que des feuilles mortes, de la neige, de la pluie. Les petits personnages auraient pu se lever pour prendre un café, avoir une petite valise à la main avant de disparaître quand on accorde un congé. Car clairement on se fait vite chier dans ce jeu, alors ca n'aurait pas été du luxe d'avoir un peu d'animation.

De toute façon pour moi le meilleur jeu de ce genre restera je pense à jamais Theme Hospital sortie sur PC en 1997. Pour conclure, je dirais que Game Dev tycoon est super intéressant à moyen terme, mais difficile.

MA NOTE: 13/20


© Ce n'est que mon avis et opinion, ma façon d'interpréter les choses parmi tant d'autres. Libre à chacun d'être d'accord ou pas,
mais on n'impose pas son point de vue aux autres. Donc modérez vos paroles et respectez ce blog et les gens. Merci.
© Ce sont mes propres screenshots, merci de ne pas vous en servir sans mon accord.

jeudi 15 octobre 2015

[EVENEMENT] DISNEYLAND PARIS

Les 11 et 12.10.2015: Notre ami, ma soeur et moi nous avions prévu de nous faire Disney. Elle et moi nous n'avions pas vu Disney depuis au moins 10 ans, donc nous ne connaissions même pas le 2ème parc! Nous avions mis de côté pour partir 1 journée et au final nous avons eu un bon gros tarif qui a fait que nous sommes parti en séjour 2 jours/ 1 nuit pour 2 Parcs en Bungalow Premium du Davy Crockett. L'air de rien un séjour dans un des hôtels de Disney permet d'économiser le parking! Et à 15€ le parking ca fait du bien d'avoir ca en moins. Le trajet n'est pas compliqué et sur le site officiel, Disney met même la sortie qui correspond à chaque hôtel. Donc on arrive au parking de la réception du Davy Crockett le matin, on récupère nos papiers, billets et pass. Hélas, l'accès au bagunlow n'est qu'à partir de 15h donc pas de clefs! Hors, une fois dans le parc on ne se fait pas chier à revenir pour le bagunlow, donc en fin de compte on y va que le soir. Je vais tout de même parler du bungalow maintenant car se sera plus pratique.

LE BUNGALOW DU DAVY CROCKETT
- Quand tu reviens le soir à la réception pour prendre les clefs, tu es mélangé avec les gens qui n'ont pas fait de réservation... il était passé 22h30 car on a quitté le parc après le spectacle Disney Dream. C'est quand même une grosse journée avec plein d'aller retour, donc poireauter pour des clefs c'est horrible. Surtout que c'est long les réservations. Car nous ayant déjà réservé et ayant plus qu'à prendre les clefs ca nous a pris 2 minutes. Donc gros bémol.
- Le bungalow se compose d'un séjour, une cuisine, 2 chambres, 2 salles de bains, 2 WC, une terrasse et 1 emplacement voiture.
- Y'a tout le confort dans les bungalow: frigo, coffre fort, chauffage, micro-onde, bouilloire et cafetière, vaisselles, plaques à induction et haute, lave-vaisselle, kit pour la vaisselle (à prendre gratuitement au market), serviettes, PQ, TV, shampoing et savon. PAS de wifi. Au prix que tu payes pour en fin de compte être dans le bungalow que le soir, je trouve ca honteux de ne pas avoir le wifi !!! Sinon les lits sont très confortables, le bungalow est tellement propre qu'on dirait que c'est neuf.
LES PARCS
- Mon dieu que c'est fatiguant mdr, bon j'ai que 30 ans mais ca a été encore plus dur que Puy du fou. Bon après faut savoir que je sortais d'une grippe d'une semaine et d'une bronchite de 2 semaines. Du coup j'avoue que j'étais en mousse. Je serais curieuse de savoir le nombres de kilomètres qu'on fait dans la journée?! Bref, heureusement qu'on avait 2 jours car faire les 2 parcs, les spectacles et repartir le soir même faut le vouloir.
- Que les parcs sont propres! 
- Nous y sommes allés pour la période d'Halloween, donc c'était décoré sur le thème. Cependant, on s'attendait à un peu plus. Mais bien quand même.
- Mais quelle usine à fric, vraiment ca m'a choquée! Je vous conseille si vous avez un budget modeste de ne surtout pas oublier vos repas. Parce que 11€90 juste 1 hamburger sans rien, 10€ les 5 nuggets, 3€50 le Coca on en parle ou bien?!! J'ai dû me payer un bonnet et des moufles tellement il faisait froid, mais vraiment ce sont les seuls souvenirs que j'ai acheté tellement ils sont fous sur les prix. A un moment on avait vraiment envie d'une boisson chaude, et bien 2€50 le café mais MDR.
- Tout c'est bien passé, il n'y avait pas trop de monde on était vraiment bien sur ce point. Il faisait beau mais froid. Deux supers jours que nous sommes pas prêt d'oublier.
- Le personnel de n'importe quel endroit vraiment sympas et alerte.
- Les gens (surtout les étrangers) sont complètement tarés avec leurs gosses quand il y a des perso Disney qui se baladent pour faire des photos. On dirait qu'ils jouent leur vie! Et je ne parle même pas des spectacles... Mais bon, ca c'est comme partout, le manque de respect ce n'est pas nouveau.

QUELQUES PHOTOS
   
       
   

© Ce n'est que mon avis et opinion, ma façon d'interpréter les choses parmi tant d'autres. Libre à chacun d'être d'accord ou pas,
mais on n'impose pas son point de vue aux autres. Donc modérez vos paroles et respectez ce blog et les gens. Merci.
© Ce sont mes propres photos, merci de ne pas vous en servir sans mon accord.

jeudi 8 octobre 2015

[LECTURE] LA FILLE DU ROI DES ELFES (roman)

Suite au MOOC de fantasy que j'ai suivi, je me suis réintéressée aux livres autres que asiatiques (voir le mooc que j'ai suivi Article fun mooc fantasy.html). J'ai commencé par ce qui me semblait le plus logique La fille du roi des Elfes écrit en 1976 de Lord Dunsany. Pourquoi? Et bien parce que Dunsany est considéré comme l'un des fondateurs de la Fantasy moderne. J'ai dû commander cette édition, car avoir une ancienne il ne fallait pas rêver (collection Lunes d'encre aux Editions Denoël). Donc c'est dans la collection Folio SF (n° 440) paru en 2013 que j'ai trouvé mon bonheur.
La fille du roi des Elfes est édité en 1924 avant que le genre soit nommé. C'est un livre pas très épais, de 304 pages. Ce qui en ressort en 1er c'est que c'est surtout narratif, il y a très peu de dialogues mais beaucoup de descriptions. Ca peut être gênant pour certains lecteurs de fantasy.


Je parlais de descriptions et c'est en effet le recours de Dunsany pour qu'on s'imagine au plus réel le monde magique, les effets de la magie dans le monde des humains, mais vraiment quitte à faire des répétitions. Mais pas seulement, il reste dans le narratif et la description pour nous faire comprendre la différence d'écoulement du temps entre les deux mondes. Alors c'est vrai qu'on se rend vite compte que ce n'est pas du tout le style d'aujourd'hui avec des grosses batailles, des combats, "du sexe et de la sueur" j'ai envie de dire. Alors soyez indulgents, c'est un classique certes un peu vieillot mais ce livre vaut le coup pour comprendre les débuts de la fantasy moderne. Après, je ne tournerai pas autour du pot pour dire que ce livre ne m'a pas emballer. pour dire les choses simplement: c'est chiant!
Sachez que cette édition est une nouvelle traduction censée être plus moderne et intégrale (il manquait des morceaux de phrases apparemment avant).
Bon je l'avoue, avant le MOOC il ne me semble pas avoir eu connaissance du Lord. Alors qu'en fin de compte il a marqué et inspiré nombre d’auteurs du genre, dont H. P. Lovecraft, R. E. Howard (Solomon Kane ou Conan), J. R. R. Tolkien, Michael Moorcock (Hypercycle du Multivers) ou encore Neil Gaiman (Sandman).


Dunsany était un athlète, un sportif et un passionné de chasse. Ca je l'ai tout à fait ressenti dans le conte avec des personnages qui vouent presque une dévotion à la chasse. Y'a qu'à prendre le personnage de Orion qui est fasciné dès son plus jeune âge par la chasse. Rien que le choix du prénom reflète l'idée abouti de l'écrivain "Orion (en grec ancien Ὠρίων ou Ὠαρίων / Ôríôn) est un chasseur géant de la mythologie grecque réputé pour sa beauté et sa violence. La légende raconte qu'il fut transformé en un amas d'étoiles par Zeus, donnant son nom à la célèbre constellation d'Orion." Je ne rentrerai pas dans les détails, mais même les étoiles renvoient pour moi à Lirazel.

Ma curiosité prend toujours le dessus, donc je suis allée lire un peu les commentaires pour se livre sur des sites spécialisés de référencement et j'ai bien rigolé. Comment on peut dire que le livre n'a pas de moral car c'est du kidnapping lol? On n'a pas dû lire la même histoire. Certes, Alveric part dans le but d'enlever la princesse, mais ceci est très vite atténuer vu que Lirazel se laisse faire, c'est même elle qui prend les devants!!! J'ai été bien plus choquée par la chasse, surtout celle à la licorne!

Bref, sinon La fille du roi des Elfes est un livre que j'ai trouvé assez triste au final.  Alveric a clairement une vie de merde sans Lirazel. La notion de différence physique, moral, religieuse est clair et on ne peut que faire le rapprochement avec notre époque réelle à nous. Le constat est triste, car ca se passe comme ca. Les villageois change d'avis comme de chemise! C'est tout à fait ca, les gens se ravisent dès qu'ils ne comprennent plus, dès qu'ils n'ont plus de maîtrise sur les choses. Sinon, comme je l'ai dit plus haut, les parties de chasse contre les licornes m'ont surprises. Je veux dire que jamais je ne me serais imaginer qu'on les tue et exhibe. Heureusement que la fin du livre est heureuse car sinon j'aurai été dépité lol. 

Chose intéressante de ce conte c'est "le temps". Vous serez d'accord avec moi qu'on a l'habitude de voir des créatures magiques, surtout des elfes ne pas vieillir. Hors, avant ce n'était pas si courant et on est en droit de croire que c'est Dunsany qui a inspiré cette particularité aux écrivains successeurs.
Alors attention, ce n'est pas que je n'ai pas aimé La fille du roi des Elfes, c'est plutôt que ca m'a laissé perplexe. Le livre est intéressant car il éclaire vraiment sur la fantasy du XXe siècle. Mais il se passe pratiquement rien. Et pourtant c'est incroyable le nombre de bonnes idées qu'à Dunsany!



Je ne sais absolument pas comment noter cette oeuvre. Donc je m'abstiens. MA NOTE: ?/20


© Ce n'est que mon avis et opinion, ma façon d'interpréter les choses parmi tant d'autres. Libre à chacun d'être d'accord ou pas,
mais on n'impose pas son point de vue aux autres. Donc modérez vos paroles et respectez ce blog et les gens. Merci.