vendredi 29 août 2014

[FILM] BREF, J'AI VU GARDIANS OF THE GALAXY

[SANS SPOIL] 2014. Je ne vais pas m'étaler sur Les Gardiens de la Galaxie, car c'est un "Bref", donc je vais être directe: moi j'ai aimé ce nouveau Marvel! C'est franchement autre chose que les deux bouses THOR ou CAPTAIN AMERICA 1, Iron Man 2 et 3... En plus, je commence à saturer des films de supers héros. Alors, cette adaptation m'a plu et a été la bienvenue car elle change un peu. Déjà, parce que Peter alias Star Lord né dans les années 80, nous fera partager sa musique qui pour le coup imprégnera toute la bande son. Et putain ca fait trop style et trop du bien (et je ne dis pas ca parce que je suis née dans les années 80 lol). Mais plus encore, ca fait parti intégrante de Peter et son genre/attitude un peu ringard(e) aux yeux des autres (quand il chante, il danse, se trimbale partout son walkman). Je connaissais vaguement les Gardiens, alors je me suis informée sur le comics pour voir le niveau d'adaptation. Et le film est plutot fidèle. Ce sont vraiment des petites libertés prises, la plus marquante étant au sujet de Yondu.


Ensuite, bien qu'on est déjà vu une équipe mal assortie dans AVENGERS, ici nos bras cassés sont encore plus attachants. J'ai beaucoup entendu "wouais pourquoi prendre Rocket et Groot, c'est nul" et bla bla bla. J'admet volontiers que ce choix de perso est certainement pour attirer plus d'enfants. Mais il ne faut pas oublier qu'ils apparaissent dans les comics à partir de 2008 et sont repris depuis. De plus, je préfère voir un arbre et un raton laveur qu'un énième héros "clone de". Moi je comprend qu'ils aient choisi ces 2 perso, car dans les comics ils déchirent! Pour Rocket c'est flagrant très rapidement dans le rendu du film, et c'est similaire au papier: excellent odorat et une vue perçante. C'est un pilote accompli, et un excellent tireur qui va de pair avec le fait qu'il touche à toute technologie. Il porte toujours sur lui deux pistolets laser (ce point n'apparait pas dans le film), et a un goût prononcé pour toute arme lourde. Arme qu'il construit lui même. Infos: Créé par le scénariste Bill Mantlo et le dessinateur Keith Giffen, il apparaît pour la première fois dans le comic book Marvel Preview #7, en 1976. Merci Google.
Enfin, Groot. Ce personnage est juste excellent. Sérieux, parfois j'avais l'impression qu'il volait la vedette à Star Lord. Grosse précision, j'ai vu ce film en VO, puis en VF. Et le film, ainsi que les perso perdent énormément en VF! Pour Groot, Vin Diesel qui double lui même la version francaise, il articule tellement mal qu'on passe complètement à côté de LA phrase clef de la fin du film. Ma soeur m'a carrément demandé si elle avait bien saisi, et on a bien vue dans la salle que plusieurs personnes n'avaient pas compris. Bref, Groot est très puissant, créé par le scénariste Stan Lee, le dessinateur Jack Kirby et l'encreur Dick Ayers, il apparaît pour la première fois dans le comic book Tales to Astonish vol.1 #13 de novembre 1960 merci Google. Si certains, se demandent pourquoi Rocket comprend ce qu'il dit (car oui il parle extraterrestre) c'est que les oreilles humaines ne peuvent entendre les sons qu'il émet.

Il y a tout un tas de scènes qui m'on fait marrer, même si dans la salle (du moins à St-Q, pas à Paris) ca ne rigolé pas des masses. Pourtant y'a plein de gestes, de répliques, de références géniales (Footloose quoi lol). Je pense notamment à la scène où ils sont assis en cercle - scène qui dans de nombreuses vidéos d'après séances a été critiqué - en train de penser à des trucs débiles puis à avoir un élan d’héroïsme. M'enfin, maintenant on fait place à une génération qui va voir un film pour voir un film...

Pour en revenir à la VF, les blagues, les intonations et les 2 phrases de Groot ont tout perdu! C'est 10 fois mieux en VO, j'ai tellement plus rigolé. Vraiment, ils ont merdé sur le doublage et retiré de la puissance au film.

Les effets spéciaux sont plutot bons, à part quand Peter vole avec ses propulseurs de bottes. Merlin, et moi nous avons eu la même réflexion (que voulez-vous, la culture c'est de famille xd) quand on découvre Ronan nu qui sort de l'espèce d'autel rempli d'eau, ca nous a fait penser aux nécromonger (empire génial absolument pas exploité dans les films Riddick, à part un peu dans le 2).

NOTE: 14/20



© Ce n'est que mon avis et opinion, ma façon d'interpréter les choses parmi tant d'autres. Libre à chacun d'être d'accord ou pas, 
mais on n'impose pas son point de vue aux autres. Donc modérez vos paroles et respectez ce blog et les gens. Merci.

mardi 26 août 2014

[FILM] RUROUNI KENSHIN

[SANS SPOIL] Ah la la, ma jeunesse ce manga. Je me souviens encore du manga papier que me prêté une amie ainsi que des VHS, et surtout de Kenshin : Meiji Kenkaku Romantan 4 OAV (1999), qui m'ont le plus marqué. C'est d'ailleurs toujours mon adaptation préférée. Je pleurais à chaque fois lol. Bref, aujourd'hui je vais vous parler de l'adaptation la plus récente à ce jour, RUROUNI KENSHIN sortie en 2012 (sa suite de 2014, ne va pas tarder à être dispo, je vous en parlerez).

C'est donc un film japonais de Otomo Keishi (HYDEYOSHI, RYOMADEN dramas qui ont fait son succès) et il faut bien le dire, c'est Kenshin qui le propulse vers le haut! Le film a été un franc succès, d'ailleurs ses suites vont arriver et se nomme Rurouni Kenshin: Kyoto Inferno et Rurouni Kenshin: The Legend Ends.
Ce premier film reprend des événements des tomes 1 à 5 du manga papier, ainsi que des éléments qui se déroulent plus tard tel que l'incorporation du Capitaine Hajime Saito (appelait Gojo Fujita une fois dans la Police) et quelques éléments appartenant au passé de Kenshin.
Le film dur 2h14, et je ne l'ai absolument pas trouvé trop long. Le rôle principale est tenu par le chanteur/acteur Sato Takeru (Kenshin Himura) qui vous avez dû voir dans les films Goemon, Beck, ou dans les dramas Princess Princess D, Rookies.
Takei Emi (Kaoru Kamiya) dans le drama Taira no Kiyomori. Aoki Munetaka (Sanosuke Sagara), Kikkawa Koji (Udo Jine). Enfin, Kagawa Teruyuki (Kanryû Takeda) dans le génial Sukiyaki Western Django20th Century Boys, ou dans le drama Miyamoto Musashi que j'ai hate de voir!

Le synopsis donne ca: Nous sommes à la fin de la guerre Boshin qui symbolise l’instauration de l’ère Meiji et l’industrialisation du Japon (wouais, époque caca), le gouvernement décide de se réformer et interdit le port du sabre. L’apparition des armes à feu telles que les canons ou les revolvers signent la fin de l’ère des samouraïs qui perdent toute raison de vivre. Ils n'ont d'autre choix que de se reconvertir ou de devenir mercenaire afin de subvenir à leur besoin.
Dix ans se sont écoulés depuis la fin de la guerre de Boshin. Kenshin a renoncé à son légendaire titre d’Hitoriki Battosai (l’Assassin) et est devenu un vagabond. Son comportement et ses convictions ont radicalement changé : il a abandonné la voie de l’Assassin et refuse désormais de prendre la vie de ses adversaires. Il a également troqué son légendaire katana contre un katana à lame inversé. Ses nombreux voyages l’amènent à rencontrer Kaoru Kamiya qui va lui apporter son lot de péripéties tout en étant rattrapé par son passé.


C'est un assez bon film. Je vous le conseil que vous connaissiez ou non la saga Kenshin. J'ai noté qu'un seul point qui m'a choqué dans la scène où Kenshin et Sanosuke combattent les mercenaires dans le jardin. Les billets qui ont été jeté par le balcon bien avant, continuent de voler et de tomber pendant toute l'action lol.
Les effets spéciaux ne sont pas dégueux. Bon j'avoue que des fois ca peut faire bizarre de voir Kenshin comme glisser sur l'air, ou de pratiquement pas toucher son ennemi, mais faut bien prendre en compte que c'est totalement voulu pour montrer la souplesse du corps de Kenshin, ses mouvements fluides. 

J'ai vraiment de grands espoirs pour la suite, j'espère qu'ils vont corriger un peu la cadence du film et surtout introduire encore plus d'ennemis. J'aimerai aussi voir un peu plus la complicité entre Kenshin et Sanosuke, car là elle est présente puisqu'il n'était pas obligé de l'accompagner, mais un peu plus ca aurait sympa.
Je n'ai pas noté de faux pas dans l’interprétation des acteurs. Peut-être que je ne fais plus la différence si c'est surjoué ou non vu que j'ai l'habitude, mais je crois que là ce n'est pas surjoué. Peut être dans le combat final où Kenshin et Kaoru s'appellent plusieurs fois sans faire de phrases, mais à part ca, ca va.
Bon voilà, je ne vais pas m'éterniser. Bon visionnage.

NOTE: 13/20

© Ce n'est que mon avis et opinion, ma façon d'interpréter les choses parmi tant d'autres. Libre à chacun d'être d'accord ou pas, 
mais on n'impose pas son point de vue aux autres. Donc modérez vos paroles et respectez ce blog et les gens. Merci.

vendredi 22 août 2014

[FILM] HENTAI KAMEN

Réalisé par Yuichi Fukuda (aucun de ses films me parle à part Gyakkyō Nine) en 2013, HK est adapté du manga portant le même nom (Keishu Ando, 1992). Je ne l'ai évidemment jamais lu, mais je suis allée voir sur le net par curiosité le style du manga, les dessins. Ce qui m'a frappé c'est que Hentai Kamen est vraiment ressemblant!

C'est un film japonais, en même temps vous me direz que pour adapter une histoire pareille ca ne pouvait qu'être nos amis jap. Au casting vous aurez Ryuhei Suzuki (Hanazakari no Kimitachi e, Tokyo Dogs) et on comprend dès l'instant où il se retrouve nu pourquoi ils l'ont choisi lol. Fumika Shimizu qui me dit absolument que dal, Ken Yasuda que je dois absolument confondre avec quelqu'un d'autre.

Dès les premières minutes on comprend clairement que le film s'inscrit dans la comédie, ce qui est un bon point vis à vis du respect du manga. Ensuite, vient l'action, béh voui, c'est un film de super héros. D'ailleurs ils ont carrément osé mettre le fameux comic strip à la Marvel avant que le film commence. Sachez que ce film n'est pas pour vous si vous n'aimez pas l'humour au 5ème degrès, la dérision, les bites xd, car c'est méga farfelu. En même temps, l'histoire est fait pour:
Une femme, une dominatrice, à rendez-vous avec un homme qui est recherché par la police. Le chef de police l'ayant pisté, il s'introduit dans le lieu où le terroriste est en train de se faire fouetter. Le chef de police est réputé pour être insensible à toutes formes de tortures. Mais il tombe littéralement sous la domination et les pouvoirs de la femme. C'est ainsi que Kyosuke nait. L'histoire reprend quand Kyosuke est ado. Sa mère n'a absolument pas changé, elle est complètement déjanté! L'actrice, Nana Katase, assure parfaitement le rôle, elle en fait 3 tonnes dans son jeu d'acteur mais c'est complètement justifier par le ton du film et l'atmosphère du mange.

Même si il est totalement à mille lieux des supers héros que l'on a l'habitude de voir de nos confrères américains, Hentai Kamen dit Le justicier pervers, est bien un super héros. Il a THE élément primordial de tout héros: le slip. Ok, il l'a sur la tête, mais c'est parce que lui ses pouvoirs sortent de ses "boules d'or" (si si lol) et de sa "bite de fer". Vous me direz qu'il porte pourtant un cache sexe, qui d'ailleurs est un slip à la base, mais il l'a tiré pour que sa puissance augmente et ne pas être gêné. Ensuite, il ne se contente pas de se battre grâce aux arts martiaux. Il possède des attaques tel un personnage sorti des Chevaliers du Zodiaque, donc vous entendrez souvent "Attaque ultime, attaque secrète". Il dégage des flots de pouvoirs et pousse un cri très aigu à la Super Saiyan
Ses pouvoirs lui viennent de son père, pour tout ce qui est justice, et sa force vient de sa mère. D'ailleurs, ca fait plaisir, car ils nous montrent clairement que c'est grâce à la femme que le potentiel de l'homme se réveille.
Un passage du film copie l'envoler de Spiderman, sauf que Hentai Kamen utilise la corde qui sert de bondage dans toutes les autres scènes xd.

Il y a évidemment, comme dans toutes histoires de super héros, LA fille. Ici c'est Aiko, qu'il aime dès son arrivé à l'école. Il sera envahi d'émotions et le fait qu'elle aime le héros avant tout nous rappelle la frustration des supers héros que l'on connait bien. Même si les perso ont leurs problèmes, et nous font part de leurs réflexions, on reste toujours dans l'absurde.

Venons en aux ennemis. Rah la la, c'est tellement con mdr. Mais d'où on peut sortir des ennemis pareils?! L'homme Prude m'a tué avec sa façon de se déplacer en faisant du bruit avec sa bouche. Le grand méchant qui tire les ficelles est quand à lui vraiment naze, c'est abusé la dégaine qu'il a avec ses cheveux et on dirait qu'il a 40 ans. C'est sa nullité qui fait que plein d'ennemis apparaitront vu que c'est lui qui va les engager pour se débarrasser du Justicier Pervers. La partie où tout un tas de supers vilains vont s'enchainer m'a fait bien marrer tellement leurs pouvoirs sont débiles. Enfin, le personnage vraiment à l'égal de Hentai Kamen, je veux dire tant sur le plan du charisme que sur les pouvoirs, c'est le fake de Hentai Kamen. Ce mec est complètement taré et méga pervers. Pendant ses attaques il se touche les tétons et ca fait un bruit abusé, je ne pouvais pas m'enpécher de l'écouter lol. C'est d'ailleurs ce méchant qui sortira mes répliques préférées "Je suis tourmenté par mes culottes" "Tu ne peux pas nous renifler" (venant de ses culottes qui lui parle).

Je pense que plus de 2h pour se film c'est bien trop, d'autant plus qu'il y a des scènes qui au final ne servent à rien. M'enfin, c'est pretexte à une bonne petite détente sans faire fonctionner ses neurones. NOTE 11/20.
Allez, pour le plaisir, je vous met la pub qu'ils ont utilisé dans les cinémas:



© Ce n'est que mon avis et opinion, ma façon d'interpréter les choses parmi tant d'autres. Libre à chacun d'être d'accord ou pas, 
mais on n'impose pas son point de vue aux autres. Donc modérez vos paroles et respectez ce blog et les gens. Merci.

lundi 11 août 2014

[JEUX VIDEO] FF XIII, XIII-2, LIGHTNING RETURNS (PS3) Part.2


 LIGHTNING RETURNS: FINAL FANTASY XIII
Sortie 2014. La première chose qui me frappe c'est le système de combat. Moi je faisais parti de ces quelques fans qui appréciaient celui des 2 premiers opus. Ce système était bien vue, rapide en tout points et là pour satisfaire des raleurs qui ne savent pas s'adapter aux changements ou à la nouveauté (les fans de FF passent leur temps à critiquer la saga car elle ne se réinvente plus. Hors, XIII propose des choses différentes et ca ne va encore pas... moi sérieux, je ne comprend pas les gens). Du coup, dans LR on revient au système de styles en changeant de tenues. Une sorte de vêtisphère à la FFX-2, titre qui en avait laissé perplexe plus d'un, alors pourquoi avoir repris ce système bordel? Bref, je me suis accommodée, mais je n'aime pas, ou j'ai appris à aimer, nooon je n'aime pas. Après je reconnais que c'est interessant d'avoir la liberté de changer et choisir ce que l'on veut comme "compétences" (magiques, physiques, gardes, esquives) pour nos tenues. A cela s'ajoute des compétences qui sont parfois indissociables de la tenues. Comme par exemple "Garde N2, Foudre N4" qui seront déjà attribués dans une case. Et dispose aussi de "compétence automatique" qui apparaissent au bout d'un moment pendant un combat, en plus de la compétence qu'on avait assigné, par exemple "Saut". On retrouve la jauge ATB sauf qu'il y en a une pour chaque style. Il faut donc alterner entre les 3. Exemple: "Style Divin" dû à la tenue Equilibrium, on presse R1 et on a "Style machin" grâce à la tenue Bidule etc. Le style c'est ce qui compose une tenue, donc une arme, un bouclier, des compétences et accessoires. Il y a un nombre abusé de tenues (90 j'ai lu), je ne suis pas sûr que ce soit réellement utile à part pour faire plaisir aux fans. Pour en rajouter une couche, vous noterez qu'on a la possibilité de changer les couleurs de certaines zones d'une tenue (botte, chemisier, pantalon, culotte...). En fait, je trouvais ca con au début, mais j'ai fait des tenues trop belles et ca me plait de les voir en jeu et lors des cinématiques!
La 1ère hommage à Soulcalibur. La 3ème à Milla Jovovich
Ce n'est pas que je suis de mauvaise humeur, ni que mon amour pour les FF a faibli. Mais, je suis obligée de le dire aussi: les joueurs ont bien chicané sur le fait que soit dans un environnement fermé dans XIII et que dans XIII-2 il y est que 2 zones où vraiment on puisse se balader. Bah, bravo, maintenant vous avez vu ce qu'on nous a pondu dans LR? Que 4 zones: les villes Luxerion, Yusnaan, Terres Sauvages, Dunes de la mort. Au moins dans les autres on avait une multitude de décors malgré qu'on ne pouvait pas se déplacer partout. De plus, ici, les quêtes limites indispensable pour rendre Lightning plus forte (oui il n'y a plus d'XP, plus de farming) sont limites planquées comme sur un jeu de piste. Donc, on explore oui. MAIS, dans cet opus qui pousse encore plus loin les mécanismes du temps par rapport à XIII-2, il enlève tout plaisir de promenade.

Parce que moi quand j'ai un compteur de temps qui me rappelle que ma partie peut être Game Over je ne trouve pas bon de m'amuser à chercher des quêtes secondaires. Il en est de même pour la trame de ce FF, on ne rigole plus du tout (seul Lumina, la gamine du Chaos peut encore se le permettre) car le monde meurt et arrive à son stade final, le sauver il n'en est plus question. Le seul espoir c'est Lightning qui a été réveillé de son sommeil par le Dieu de tous les dieux et qui a passé un pacte avec elle pour en faire la Libératrice. La Libératrice à 13 jours pour sauver le plus d'âmes possible afin de repeupler le futur monde que Dieu s'apprete à créer. Il ne fallait pas se leurrer, à force d'avoir jouer avec le temps dans les autres opus, le Chaos qui s'en est libéré ronge le monde et il ne reste pratiquement plus rien de tout ce qui le peuplé. Voilà, le temps est donc précieux pas que dans le scénario mais aussi sur notre partie. Je suis tout à fait emballer par le concepte de temps "réel" jeu/partie car cela implique un plus grand investissement de notre part, du challenge. Mais y'a trop de failles, ce n'est pas assez travaillé. Car, qu'on vous donne ou que vous trouviez une quête, je ne sais pas pourquoi, mais ca devient limite un Cluedo. Je me demande si ca les faisaient chier de nous donner des indications ou des infos? Vous faites vos recherches, en courant bien sûr, passez souvent à côté de l'heure d'ouverture des portes, des boutiques car vous n'aviez pas les infos. Du coup on prend des missions se disant qu'on les fera sur le chemin de la quête principale, mais que dal car y'a toujours un truc qui bloque. Pourtant, rechercher, explorer les moindres recoins c'est ce qu'on fait tous et c'est la base de tout RPG. Bah pas là... tu prends tout ce qui vient, si les quêtes sont sur la passages c'est bien, le reste ca passe à la trape car ton temps défile et donc tes jours.

Heureusement, si tu te dépêches, utilise à outrance le ralentissement de temps, te téléporte, tu peux te permettre de remplir des quêtes avant de boucler un chapitre. C'est frustrant, mais je veux connaître la fin alors je continue mais sans le plaisir des 2 autres opus! Sérieux, vous trouvez pas que l'exploration est incompatible ici? Pis, la liberté elle est où? Parce que c'est simple, pour être optimale, faire bien le jeu et pas à moitié (ce que je déteste vu le prix qu'on met dans un jeu récent) il faut tricher!!! Guide officiel ou soluce internet sont à la limite de l'obligation. C'est de la liberté ca? Moi je ne crois pas non.

Bref, je le disais, on ne gagne pas d'XP grace à tout ce qu'on tue sur notre passage. Ici, on gagne de l'XP en accomplissant des quêtes. Il y en a 3 sortes. La quête principale assez facile car elle est souvent bien dirigée, les emplacements sont notés sur la carte. C'est obligatoire, donc votre Lightning a le strict minimum de stats pour la partie. Vous pouvez et devez augmenter ses stats avec les quêtes annexes. Leur difficulté est signalé par des étoiles. Enfin, les quêtes du tableau des prières également gradués en difficulté, est tenue par Chocolina, mise bien plus en avant dans cette suite. Toutes rapportent en plus des gils et des ornements. Combiné à l'équipement que vous gagnez ou achetez, les stats peuvent vite devenir raisonnables. Encore faut-il être réactif avec les compétences en combat car cela demande bien plus d'attention de mettre un ennemi en état de choc que dans les autres XIIILe bon point surprise, c'est qu'ayant joué à FF13 et 13-2, j'ai eu 2 armes spéciales grâce à mes sauvegardes! L'Overblade et le Pistolame. J'ai jamais laché l'Overblade, elle déchire. Et à partir du moment où j'ai gagné l'Epée du Chaos, je la mettais dans mon set. Pour ma 3ème, Éclair brisée (qui deviendra Eclair Ultime mais faudra attendre la fin du jeu pour aller la chercher). Pour le moment, sans ma New Game +, se sont mes 3 armes de prédilections.

Autre chose, ayant réussi un grand nombre de quêtes, j'ai eu le droit à 1 jour en plus. Et ce jour, nous conduit au Donjon bonus du jeu! Avec 33 niveaux, dans lequel chaque créature ou machine dont vous n'avez pas éradiqué l'espèce en jeu, vous attendra via son Omega à un étage. Ils lacheront des accessoires, gils, compétences et orbes d'évolution. J'ai réussi à monter au niveau 33, mais je n'ai pas réussi à tuer le boss, je suis dég. Pour pimenter ce donjon, le temps défile sans jamais s'arrêter même pendant les combats. Autre surprise, à la fin, au vrai boss final du jeu, vous avez le choix de vous lancer direct sur la porte qui mène à lui, ou alors d'aller ouvrir les 4 portes qui sont tout autour. J'ai évidemment choisi les portes. Enfin de compte, se sont des épreuves qui donnent des compétences très puissantes (mais coûtent le max en ATB). Mais surtout si vous réussissez les 4 (elles ne sont pas dures) vous libérerez une puissance pour faire de Éclaire brisée une sorte d'arme ultime avec son bouclier. Pour finir, je dirais que le boss final est carrément plus facile que le boss du donjon. Il m'a tué au 1er try sur sa 4ème transformation, mais au 2ème try je l'ai poutré bien comme il faut car il n'a même pas eu le temps de se relever après mon choc! Je parlais à l'instant de compétences et graines gagnés sur les ennemis. Elles sont très précieuses. Car par le biais des Artisans, vous devez (oui devez, sauf si vous voulez un perso en mousse) "Synthétiser" les compétences entre elles pour qu'elles augmentent de statistiques ou acquièrent de nouveaux bonus (Attaque 2 force 2.3, PV20 -> Attaque 2 force 3.6, PV+40, Choc 10%). Enfin, vous devez "Evoluer" une compétence avec des orbes pour gagner en niveau (Attaque N2 -> Attaque N3). Avec la New Game + vous pourrez cette fois augmenter les statistiques des armes et boucliers.

Niveau temps, le jour s'écoule sur 24h. Mais une seconde normale pour nous vaut genres 3 minutes ici. Arrivé à 6h vous repartez automatiquement sur l'arche pour offrir à l'arbre Yggdrasil les âmes récoltés gagnés pendant les quêtes. Ainsi que pour prendre la box et réapprovisionner vos marchandises (potions, remède), faire le point sur vos tenues et styles. En avançant dans l'histoire, on aura le pouvoir de stopper un peu le temps grâce à la "chronostase" ou de se téléporter ce qui est très utile. Tout ceci en échange de PE. Vous en regagnez après certains combats ou après des quêtes. Le temps peut également être ralenti en combat avec la "chronosaturation", grandement profitable pendant un état de choc. Cela permet aussi des tactiques et le fameux combo spécial qui mélange les 3 styles des 3 tenues. Enfin, vous aurez accès au pouvoir de résurrection contre 2 PE, puis de retraite qui lui est gratuit. Si les 13 jours se sont écoulés et que vous n'avez pas terminé toutes les quêtes du scénario principal, vous aurez un "Game over". Je ne le vous souhaite pas, car si vous garder vos armes (pas l'ultime), boucliers, accessoires, stats vous perdrez tout le reste. C'est à dire le scénario, les quêtes en cours, le chocobo blanc, les objets clés, les espèces et leur Oméga déjà éradiqué.

Il est à 100% et je l'ai appelé Haîdan
Le scénario... je ne sais pas quoi en penser, c'est kif kif. 500 ans ont passé et tout le monde est immortel, les gens se sont arrêtés de vieillir et ne meurt plus. Sauf en cas de maladies, famine. Le chaos peut apparaître d'un coup et vous engloutir. Les âmes n'ont plus d'endroit où aller. Je le disais au tout début, on ne rigole vraiment pas dans  Returns. De plus, les personnages qu'on croise sont submergés par le remord, l'angoisse, la perte. Y'a quand même des situations chiantes et lourdes, à la limite du pathos, j'avais envie de les laisser crever. Mais y'a aussi des révélations qui m'ont fait froid dans le dos. C'est le cas de Yeul. Mon interet à donc fait le yoyo, et je n'avais pas du tout ressenti ca dans XIII-2 par exemple. Ce qui est interessant, c'est surtout ce qui arrive à Lightning. L'air de rien elle subit pas mal d'accusations du fait qu'elle dormait. Elle a pourtant elle aussi beaucoup sacrifié. Elle doit limite se rendre coupable des actes des autres (je parle des personnages connus) pour qu'ils acceptent d'être sauvé. De plus, on le sait ce n'est pas une fille qui va sauté au plafond, mais là, on la voit peu à peu se déshumaniser. Puis vers le 11ème jour, l'histoire me ressaisi! Ce qui arrive et ce qu'entreprend Lightning est à suivre jusqu'au bout. Une fin normale et honnête pour ce jeu qui cloture la saga 13.

Bref, le jeu est sympa si on triche un peu pour avoir les horaires de certaines étapes de quêtes. Faire évoluer sa Lightning pour être la meilleure possible, ou la plus belle, au final j'ai bien aimé. Je me suis adapté aux tenues et au système de combat très vite, même si j'ai râlé. Défiez les Dieux, même si ce n'est pas aussi intense que dans un GOW c'est cool. Le sort de certains perso est très touchant, mais d'autres j'en ai eu limite rien à foutre. Les quêtes annexes sont assez débiles étant donné que ca se résume à du va chercher ca et ramène moi le, mais ca à le mérite de fournir le jeu. Eradiquer une espèce c'est bien vu et ca l'est d'autant plus que ca a un impacte sur le Donjon bonus.

En fait, je déteste autant que j'aime ce FF! Ne sachant pas comment le noter, je vais lui mettre un chiffre qui en dira long. En tout cas, Lightning, Hope et les autres vont me manquer:



MA NOTE XIII/20



© Ce n'est que mon avis et opinion, ma façon d'interpréter les choses parmi tant d'autres. Libre à chacun d'être d'accord ou pas, 
mais on n'impose pas son point de vue aux autres. Donc modérez vos paroles et respectez ce blog et les gens. Merci.
Mon pourcentage de trophées est celui ramassé majoritairement à la 1ère partie.

vendredi 8 août 2014

[JEUX VIDEO] FF XIII, XIII-2, LIGHTNING RETURNS (PS3) Part.1

 FINAL FANTASY XIII
Sortie 2010. Un nouveau FF à se mettre sous la dent. Le périples de nouveaux personnages. Un FF à faire tourner sur console HD il ne m'en fallait pas moins. De plus, j'ai trouvé ma nouvelle idole: Lightning. Fan pour toujours de Cloud, j'ai enfin une héroïne à son égal, mais féminine! Je me rappelle des dernier FF auxquels j'avais joué: FF, XII (PS2, 2007) et XII Revenant Wings (DS, 2008) - je ne compte pas Dissidia car c'est du combat - alors vous comprendrez la claque visuelle que je m'étais prise.

J'avoue que j'ai bien lu les dossiers dispo dans la partie Dossier du menu, car des fois je me perdais dans les notions de fal'Cie, l'Cie, Cie'th et aussi pour être bien dans cette nouvelle histoire. Histoire très lié aux notions de Destin, de Dieux. Thèmes que j'apprécie tant en jeux qu'en tout autres supports.
J'aime beaucoup le système mis en place pour les combats. On a pour cela des stratégies et le cristarium tout nouveaux dans les FF. On peut donc faire de chaque personnage ce que l'on veut: un attaquant, un ravageur, un défenseur, un tacticien, un saboteur, un soigneur, en somme leur monter un rôle. On définie 5 combinaisons de rôles différents qui formeront des stratégies. Il suffit alors de jongler entre les stratégies pour venir à bout des ennemis et leurs faiblesses. Les combats sont en tour par tour en temps réel avec la fameuse barre ATB. C'est interessant et dynamique. Vous pouvez aussi mettre les combats en automatique, mais je ne vois pas l'interet. A force de taper ou de lancer des sorts en rapports avec les vulnérabilités des ennemis, on les mettra en choc. Mettre en "choc" les boss nous avantages considérablement. D'autant plus lors de coup qui catapulte dans les airs l'ennemi. Celui ci ne pourra plus réagir.
Ma grosse déception ce sont les invocations! Chaque personnage à son Eidolon avec des noms bien connus des FF tels que Shiva, Bahamut. Ici, l'Eidolon peut soit se battre à côté de nous, soit fusionner avec nous pour faire des dégats liés à une symbiose très facile à réaliser. Ces chimères sont très bien faites, ce n'est pas le problème, mais ils donnent l'impression de ne pas être efficace et sont rébarbatifs.
L'environnement est très beau. Et le changement de décors est appréciable entre Cocoon et Gran Pulse. Avec Cocoon complètement dominé par l'homme, donnant des lieux futuristes et Gran Pulse la zone sauvage où la nature reprend ses droits. Vous pourrez parcourir Gran Pulse à dos de chocobo. Toute cette beauté graphique est renforcé par une bande son qui accompagne parfaitement chaque endroits. Ca me penser que je fais parti de ces gens qui trouvent qu'avoir remplacer le titre de J-pop par My Hands de Leona Lewis c'est du gros n'importe quoi.
Parmi les nouveaux personnages que propose ce FF, mise à part Light,  j'ai beaucoup aimé Fang, Hope et Serah.

J'ai eu l'impression de faire le jeu assez vite. Mais j'avoue je n'ai pas fait le max de trophées et je n'ai pas réalisé toutes les missions annexes des stèles. Elles sont sur Gran Pulse, vous n'êtes pas obligé de les faire et elles consistent à tuer des monstres. En fait, l'histoire est superbe, mais faut avouer que c'est peut être au détriment du fait qu'on avance simplement en tapant les ennemis sur notre passage. Ca c'est dommage. Petit détail, j'ai bien aimé que lorsque les personnages parlent pendant nos déplacements ca se mette dans un coin, nous encombrant pas l'écran.
En fait, du temps de GK, je l'avais dit que j'avais eu FF13-2 avant ce FF13. J'ai été totalement absorbé par 13-2 du coup j'avoue volontiers, qu'hormis l'histoire de ce 1er de la saga, 13-2 m'a bien plus marqué et passionné.

 FINAL FANTASY XIII-2
Sortie 2012. Pour ceux qui n'on pas fait le 1 sachez qu'ils ont inclus dans le menu principal un "Prologue" qui résume entièrement le 13. Et de toute manière il serait difficile d'oublier les faits principaux du 13 tant ils sont présents en flash back, ou abordés lors des discutions dans celui la.

Niveau graphismes et visuels il faut bien avouer que rien que l'introduction au jeu en met plein aux mirettes et annonce la couleur: on est 1 cran au dessus. Après ce sont surtout des cinématiques in game.
Pour ma part, elles sont tout de même de bonne qualité et meilleures dans la modélisations des perso que dans le 1.
Le jeu est très beau et bien qu'on visite un même lieu plusieurs fois cela n'est jamais monotone car le changement d'époque interfère sur l'environnement artificiel et naturel. Je me suis senti légèrement plus "libre" d'aller et courir où je voulais que son ainé. Je ne sais pas vous, mais moi Acadamia 4XX AC m'a direct fait pensé à la ville de Corben Dallas du CINQUIÈME ÉLÉMENT.
Les QTE sont souvent présents pour fignoler nos attaques nécessaire à l'achevation (oui oui du verbe achever xd) d'un boss. Certes, si on les rate ce n'est pas un drame, mais on perd une chance de débloquer des trophées! J'avoue j'en ai raté au tout début car je me concentrais trop sur la vidéo du combat au lieu de me concentrer que sur les images de touches à faire... Erreur que j'ai très vite corrigé!
Mon seul bémol ira aux phases de combats, une fois qu'on a bien XP le champ visuel devient un gros bordel avec les sorts qui sortent de partout et les familiers de grosses tailles qui prennent plein de place à l'écran.

Grosse nouveauté, les Labyrinthes de temps. Je ne sais pas si c'était pour spécialement m'achevé ou me faire arrêter de jouer, mais putain qu'est ce que ca m'a pris la tête Les Aiguilles!!! Dans l'ordre d'écoeurement:
- Les Aiguilles du temps: vous avez une horloge affichant des chiffre allant de 1 à 12. Vous êtes censé trouver dans quelle ordre les choisir pour que les aiguilles se déplacent et fassent disparaître chaque chiffre sur lequel elles tombent. Evidemment si elles tombent sur une case vide ou que vous n'avez pas tout effacé c'est perdu. Déjà que c'est chiant, ils ont eu en plus la bonne idée de claquer un chrono!!! Ah est pas la peine de mémoriser la séquence d'avant car c'est aléatoire.
En gros faut compter et moi je n'ai jamais su compter (pas peur de le dire, j'ai toujours une calculette dans mon sac). Donc j'ai fait comme tout le monde et même ceux qui ne veulent pas l'avouer, j'ai utilisé le programme de calcul http://nyusuke.com/game/ff13/ff13-2puzzle.html.
- Les chemins parsemés de cristaux: vous devez trouver le bon parcours en ramassant des cristaux qui disparaissent et se repositionnent selon un temps prédéfini. Le tout sur des dalles éphéméres. Je faisais le chemin une 1ère fois pour mémoriser l'apparition des cristaux puis après ca allait tout seul.
- Les cristaux à relier: on vous présente un motif et il faut le refaire. Pour cela vous devez relié des cristaux de même couleur. Bien sur vous avez un timing et les cristaux changent de couleur pendant que vous courez dans tous les sens. La difficulté étant quand le plateau contenait des cases troués. Pas de problème pour ma part sur ce genre de défis.
Bon, pour parler de diversses choses, c'est quand même marrant de pouvoir lancer Mog partout, le voir se prendre des obstacles et rebondir (la sadique). Non en vrai c'est pratique. Mais aussi chiant, car pour justifier la capacité de Mog des fois v'là comment les items étaient bien planqués! Mais le trucs qui m'a le plus marqué c'est lorsque vous le lancer dans un milieu habité, les gens courent littéralement vers lui lol. Et même le perso non joué... Le mog, mieux qu'une baballe. Le pire c'est qu'ils font pareil quand vous chevauchez un chocobo: ils sont tout-fous!!! Je me suis aussi tapé un délire aux Ruines de Bresha 300 AC car à mon arrivée j'ai cru qu'on basculait dans SW. En effet ce lieux était envahi par des Stormtroopers sous la neige xd. Mais vue de plus prés j'ai repris mes esprits.
On se sent seule ... Je suis aussi de la République les mecs! ... Oui regardez moi peuple
Mon équipe: évidement j'ai joué avec Serah pas parce que ca me dérange de jouer avec un mec, mais parce qu'elle est plus charismatique que Noel. Montaient tous les 2 à 99 (sauf tacticien) avant d'arriver au boss final. Niveau familier j'ai gardé tout du long Cait Sith pour moins m'occuper des soins. Il est super long à faire progresser le sale sale. J'ai gardé Béhémoth car il évoluait assez vite, j'y ai passé du temps donc après je n'avais plus eu envie de l'enlever de mon équipe. En plus, faut avouer qu'il n'y a pas beaucoup de monstres qui ont la classe quand on les fait apparaitre. Et enfin, pour mon 3ème, je suis passée de Chocobo à Odin Crépuscule, pour finir avec Chocobo Or. Mes 3 montaient à leur max avant le boss de fin. En ce qui concerne mes perso, pour Serah j'ai évolué sa stratégie Attaquant, Ravageur, Soigneur en 1er car de toute façon elle utilise de la magie dans ses modes vu qu'elle tire à distance. En accessoires, des accélérateurs de magie et des + HP. Et je balançais sa compétence spéciale pour finir un boss. Pour Noel en fait j'ai pratiquement fait pareil, Attaquant, Ravageur, Défenseur. Je lui ai attribué des accélérateurs de force et des + HP. Comme ca il attaquait de près. J'ai donc fait le jeu en me basant sur la force. J'ai du coup souvent mis mes ennemis en état de choc. Cait Sith nous soignant, Serah en secours quand je tombais sur des ennemis qui frappaient fort. Sinon, faut bien avouer que de passer de Lightning pleine de hargne dans sa magnifique armure à Serah ca m'a fait un petit pincement au coeur. Mais bon, au final elle est rigolote, ca change. Noel, ce n'est certes pas le personnage dont on se souviendra. Mais en fin de compte il va bien avec Serah car ils sont aussi niés. Au final, je dirais que la fin m'a laissé totalement sur le cul, même si on nous avait prévenu, je ne pensais pas que ca aurait été jusque là.
Je ne vais pas parler de l'évolution des perso dans les sphériés car faut vraiment être concon pour y faire n'importe quoi. En 1 seul passage (je veux dire sans mettre servi du Paradoscope après le boss final), j'ai débloqué 21 trophées sur 32 (47%). Je ferais les autres bientot pour notamment voir les "fins alternatives".
Et j'ai chopé 119 fragments sur 160. J'ai fais tout le jeu en "mode normal". Niveau maniabilité et caméra je n'ai rien de mauvais à dire. On prend vite les commandes en mains. La caméra ne m'a jamais géné. Le système de combat est bien pensé et offre pas mal de possibilités. J'ai eu qu'un seul truc moche où Serah parlé et une citadine est littéralement passé à travers elle.

Pour conclure, je voudrais dire que les musiques sont sublimes même si en grande partie se sont les mêmes que dans le 1 en version remix. L'histoire est (j'allais dire belle...mais j'ai eu des larmes, vous comprendrez pourquoi quand vous l'aurez fini) touchante. Noel n'est pas si nul que ca, c'est juste un personnage très commun au monde des FF. Serah est pour le coup une véritable héroine consciente de son destin mais qui l'accomplie tout de même. Le jeu est beau à voir et à vivre, je l'ai trouvé vraiment au dessus du 1er opus. De plus, il dure longtemps avec ses 160 fragments à acquérir. Ce qui peut déplaire c'est qu'on évolue nos perso dès le début et le jeu peut paraitre facile. Mais surtout, le fait qu'on controle que 2 personnage et 1 familier est un peu décevant.


LA NOTE FF XIII: 14/20
LA NOTE FF XIII-2: 18/20


© Ce n'est que mon avis et opinion, ma façon d'interpréter les choses parmi tant d'autres. Libre à chacun d'être d'accord ou pas, 
mais on n'impose pas son point de vue aux autres. Donc modérez vos paroles et respectez ce blog et les gens. Merci.
Mon pourcentage de trophées est celui ramassé majoritairement à la 1ère partie.

mercredi 6 août 2014

[SERIE TV] HOLYLAND vers. Coréenne

C'est l'histoire de Kang Yu (Dong Ho des U-Kiss) un adolescent à priori quelconque, ne sors pratiquement pas de chez lui, préférant rester devant son ordinateur. Un jour, il ouvre un livre sur l'art de le boxe, et décide de s'entrainer. Ayant une relation complexe avec son père, il sort de chez lui dès que celui-ci rentre. Il marche sans but dans les rues, jusqu'au jour où il tombe sur un groupe de voyous en train de faire peur à des jeunes filles. C'est l'occasion pour Kang Yu de mettre ses connaissances en pratique et découvre une sensation qu'il cherchait tant. Le problème, c'est qu'il a battu des membres d'un gang et sa prouesse se propage au point qu'il est surnommé The Killer. Désormais, tout le monde veut battre The Killer!
Ce drama de 2012 en 4 parties de 1h20 chacunes, est basé sur la manga éponyme de Kouji Mori, publié de 2001 à 2008. Sachez qu'il y a également une adaptation japonaise que je n'ai pas regardé, qui a été tourné en 2005, avec Ishigaki Yuma (Hanazakari) et Tokuyama Hidenori (Hanazakari, Great Teacher Onizuka) .

Le manga est ce qu'il est, bien dessiné, avec de nombreux personnages et ne s’appuie pas que sur les combats de rues. Il en est de même pour le drama. On retrouvera bien la psychologie du personnage principale, tout en nous offrant un spectacle de techniques de combats. Si on peut très bien s'imaginer ce que donne les coups sur papiers, en vidéo c'est l'extase. D'autant plus, qu'ils ont eu la bonne idée de nous mettre des ralentis sur les enchaînements pas toujours facile à comprendre!

La bande son est absolument géniale car elle ne se contente pas que de placer des titres coréens comme ceux de Big Bang. J'ai pu entendre du Muse mon groupe préféré! Le titre Do it again, le groupe the Used, Adèle etc.


Notez que ce drama ne plaira pas à tout le monde, car ce n'est pas que de la bagarre! Il s'agit d'un adolescent déprimé, qui se cherche, qui cherche un sens à sa vie. Donc, tout le reste reflète ca: les décors sont sombres, on est souvent dans les mêmes environnements, on évolue surtout de nuit, il se parle souvent à lui même, on nous partage les pensées intérieurs de quelques personnages. Beaucoup d'ado traînent dans les rues, font partis de gangs, on a un sentiment d'insécurité. Heureusement, il y a des notes d'humour surtout et grace à Tae Sik (Hoon des U-Kiss) le 1er ami de Kang Yu.

Autre précision, on pourrait croire que Dong Ho joue très mal, mais ce n'est évidemment pas cela, car vous ne devez pas oublié qu'il joue un garçon qui ne sortez pas de chez lui, qui parle rarement aux gens, donc en gros un mec renfermé avec un air un peu débile. Et le fait qu'il porte son sac à dos comme un petit de maternelle renforce son allure d'idiot.

Sang Ho (jouait par Seong Woong vu dans IRIS, je vous en parlerez peut être tiens) le mentor de Kang, à trop la classe. C'est un personnage aussi stylé que le personnage principale car il a un fort charisme et une personnalité très interessante.

Vous ne verrez que 2 femmes dans ce drama, et même si l'histoire arrache quelques scènes de situations amoureuses, ce thème n'est absolument pas creusé.
Voilà, moi j'ai assez aimé. Ce n'est pas un chef d'oeuvre, mais c'est sympa à voir.

NOTE: 13/20


© Ce n'est que mon avis et opinion, ma façon d'interpréter les choses parmi tant d'autres. Libre à chacun d'être d'accord ou pas, 
mais on n'impose pas son point de vue aux autres. Donc modérez vos paroles et respectez ce blog et les gens. Merci.