samedi 26 janvier 2013

[FILM] LEGEND

ARTICLE EN COOPERATION AVEC MERLIN

Ce film date de mon année de naissance, 1985, arf, on ne se fait plus toute jeune lol. Merlin et moi nous avons tenu à en parler car quand nous étions petites ce film faisait parti de nos classiques.

SITUATION, MISE EN PLACE:
Le film nous vient de Ridley Scott et ce qui est marrant c'est qu'il décide de le réaliser (donc il était déjà écrit) après ALIEN LE 8EME PASSAGER (1979) et BLADE RUNNER (1982) qui ne sont pas du tout du même registre. Ca fait sacrément bizarre d'ailleurs. Surtout qu'Alien nous on l'a vu bien plus tard. 
Pour l'anecdote notre mère ne nous interdisait pas de voir des films du moment que la nuit, seules dans le noir de nos cauchemars nous assumions. Mais quand t'es gosse c'est plus fort que toi même si ca fait un peur. 

Si Alien a attiré le public, Blade Runner n'avait pas très bien marché à l'époque. C'est avec le temps que ce film est devenu culte. Puis Scott nous sort Legend. Apparemment, il avait mal choisi son moment pour lui donner le jour. C'est vrai qu'on ne comprend pas trop bien, car faut avouer que ca donne une grande scission d'avec ses autres films. J'ai lu dans des mags qu'il aura fallut attendre GLADIATOR (2000) pour que Ridley Scott s'en remette. On peut donc dire que Legend partira sur de mauvaises bases. D'autant plus que le film sera mal traité (coupures, musiques changés). On prendra en compte que les films de conte de fées n'étaient vraiment pas courant pour les spectateurs: il y eu bien DARK CRYSTAL (1982), L'OISEAU BLEU (1976), PEAU D'ANE (1970).


Revenons à nos mouflons. Comme je l'ai évoqué au début entre parenthèses, il faut prendre en compte que Scott n'a pas décidé de réaliser Legend pour faire une pause niveau méga action/tuerie. Non, car ce film est le fruit d'une longue émergence d'idées qu'il avait toujours eu envie de rendre possible. Ce qui est également  utile à savoir, c'est que Legend n'est pas un film d'héroic fantasy, c'est un conte de fée. D'ailleurs en consultant de nombreux site, nous nous nous sommes rendu compte que la plupart faisait l'erreur. Alors que Scott avait appuyé ses propros en affirmant qu'il c'était inspiré du conte de Disney, BLANCHE NEIGE.

Je parlais du fait que le film a été mal traité car à la base il faisait 140min (idée d'origine ou maquette qui ne compte pas donc). Déjà le film n'emballait pas la production et a demandé à ce qu'il soit réduit à 125min. Puis la musique à changer pour faire plus jeun's, dans le cadre d'amplifier l'action, ce qui donnera 113min pas encore satisfaisante qui deviendront 89min pour la version américaine. Puis une version de 94min (la notre) avec les vraies musiques. Un gros bordel à but commercial qui de toute façon a été un échec. Heureusement la version Européenne est la plus proche de la version que voulait Ridley Scott.

HISTOIRE DE CONTE DE FEES
PersonnagesUne princesse/Lili. Un chevalier servant/Jack qui sans l'armure à tout de Peter Pan à cause de ses vêtements verts. Gump l'elfe qui a pour amie la fée Oona (Clochette?) qui est amoureuse de Jack (comme Clochette avec Peter Pan). Une sorcière qui ici vient des marais (Meg). Des gobelins (ex: Blix), des lutins. Des ogres (celui qui fait la cuisine), des licornes ect ect.

Pour ceux qui ne le sauraient pas, ce qui peux arriver, ce n'est pas une honte, Shigeru Miyamoto le créateur de jeux vidéo a déclaré s'être inspiré du film pour créer l'une des sagas les plus connue THE LEGEND OF ZELDA. On le remarquera par la tenue avec des espèces de petits volants et la couleur verte de Jack/Link. La princesse Lili/Zelda enlevé par le méchant Darkness/Ganon. Au moins, le film aura eu son succès auprès de quelqu'un.

Sinon vous aurez remarqué que Jack aillant l'habitude de vivre que dans la nature, se fait en quelque sorte complètement manipuler par Lili. Même si on voit qu'il a des moments de réflexions, il se laisse faire (lui donne un baiser, lui montre les licornes et ne l'arrête pas quand elle tend la main, va chercher la bague). En fait, la princesse est légèrement rebelle ce qui est courant dans les histoires. Mais bon, nous ce qui nous a toujours choqué c'est que Lili brise un interdit et le seul truc qu'elle trouve à faire c'est de chanter une chanson à Jack...C'est une grande claque dans sa gueule qu'elle aurait du avoir!

Résumé: Dans un monde imaginaire où la paix et l'harmonie sont maintenues grâce à la magie d'un couple de licornes, vivent la princesse Lili et Jack, un jeune homme pour qui la nature semble ne pas avoir de secret.
Dans cette contrée, le démon Darkness, tapi dans l'obscurité, n'attend qu'une occasion pour s'emparer des licornes et les tuer, ce qui engendrera une nuit éternelle. Les gobelins, ainsi que l'amour que Jack porte à sa princesse lui seront d'une grande aide.
Jack, avec l'aide de lutins et d'une fée capricieuse, devra tout faire pour rétablir ce qu'il a contribué à détruire, et ce avant qu'il ne soit trop tard...

L'histoire est donc banale et au ras des paquerettes. Mais après tout, on n'en demande pas plus d'un conte de fée. Si on prend Peau d'ane (avec Jean Marais et Deneuve) par exemple pour rester dans les contes visuels, l'histoire est à fond pleupleu mais il reste un beau film! Nous remercions notre père de nous l'avoir fait regarder enfants. Bon par contre autant on regarde volontiers Peau d'ane, autant Legend peut vite être saoulant.

Enfin, je dirais qu'il y a certes la magie conte de fées qui touchera un large public comme le souhaitait Scott, avec en plus une petite touche d'humour avec par exemple Boule de poil qui se bat avec une poelle. Tout ca pour en venir à ce que je préfère, c'est à dire les méchants. Ok, c'est normal qu'il y en ai, mais là les gobelins sont tellement laids et réalistes qu'ils font peur. L'ogre qui cuisine des créatures vivantes est hyper cruel. Pis le must du film, qui a fait que pratiquement tout le monde connait Legend, c'est le mythique Darkness! Fin' c'est quand même un diable quoi. Auquel a été attribué tous les éléments populaires du mal ultime tel que les pates de bouc, les immenses cornes qui font également penser à des pinces de crabes (le crabe est un symbole maléfique au moyen age), dents pointus comme les nosferatus, peau écarlate (rouge symbole du diable avec du feu, du sang, la mort, la chaleur cuisante) et la voix caverneuse tels les non morts/fantomes ect. Bref, ce personnage est une réussite totale car il impressionne et marque l'esprit. Pour le plaisir je vous remets sa réplique qui ouvre le film avec talent: "Je suis le Seigneur des Ténèbres. Il me faut la consolation des ombres et l'obscurité de la nuit. Seul le soleil peut me détruire. Tout ceci doit changer. Ce soir, le soleil se couchera pour toujours. Il n'y aura plus jamais d'aube nouvelle."


[MERLIN] LE VISUEL, LE RENDU
Introduction: En le revisionnant maintenant je dois dire que je ne porte plus le même regard sur ce film. Surtout que je l'analyse et fais attention aux détails pour en parler.
Quand quelqu'un le regarde à l'heure actuelle on peut comprendre que Legend soit pris pour une "daube". On se demande ce qui c'est passé dans la tête de Scott pour écrire un conte qui se veut tout public mais qui laisse planer le doute pour les raisons cité plus haut. D'ailleurs en y réfléchissant, c'est un conte qui a pour titre le mot "Legend" qui se classe dans la fantasy. Hors, un conte traite du merveilleux et l'histoire se situe dans un monde non définit. Alors qu'une légende est plus accès et raconte le récit d'un héros. Donc ici tout est un peu mélangé, confus.

Le travail des plans: Alors de mon point de vue Legend est un film avant tout d'images. Je dirais même que ce sont "des images pour des images". Car en visionnant le film, on se rend compte que Scott a privilégié  les prises de plans, le cadrage, les décors et l'esthétique au détriment du reste (action, histoire). D'ailleurs Legend avait été nominé en 1987 dans la catégorie photographie. Certes, le travail photographique est très important dans un film, sachant qu'il coordonne parfois le cadre, l'éclairage ect... Du coup les plans sont trop travaillés et soignés. Ce qui est une bonne chose quand l'histoire suit. Mais ici, il prend trop d'importance et c'est décevant.


Le film est entièrement tourné en studio et les décors tous fabriqués. Bizarrement ca le rend encore plus féerique et surnaturel. Mais parallèlement ca le rend kitch. Après à chacun d'en juger, mais nous, au jour d'aujourd'hui ce kitch nous a fait sourire car forcément, même si on ne le voulait pas, on oubli que Legend est des années 80.

Un rêve beau et en couleur qui se transforme: dans Legend les couleurs sont codifiés et les allusions et symboles vont bon train.
►Tout d'abord avec la lumière et la nature. On a donc le bien, représentant de la nature, régis par le couple de licornes symbole de pureté et de lumière. La princesse Lili, représentation de la naiveté et de la beauté (habillé de blanc/beige) avec des colombes qui s'envoleront à son passage (animal symbolique encore). Jack incarnation de l'innocence et serviteur de la nature sera habillé d'une cotte de maille en or symbole de pureté et de vie par la lumière (le soleil, le scintillement). Vous remarquerez qu'il y des fleurs et des pétales qui virvoltent partout car ca doit être le printemps (symbole de la joie, du bonheur, de la renaissance). Des paillettes sont déposés un peu partout pour faire scintiller la nature (oh mon dieu trop de paillettes, aussi aveuglante que dans TWILIGHT avec Edward qui brille -vomiiiiis-).


►Les ténèbres sont prévus par le seigneur Darkness grâce à un plan simple mettant en scène Lili:
Darkness : Rapporte-moi ces cornes !
Blix : Mais où les chercher, Sire ?
Darkness : Il n'est qu'un seul leurre pour piéger aussi répugnante beauté. Un appât qui porte à tout coup.
Blix : Quel peut-être cet appât, Maître ? Enseignez-moi !
Darkness : L'innocence... l'innocence...

Evidemment ca marche puisque Lili est nieu nieu à souhait et que Jack ne pensait pas à mal en lui offrant le spectacle des licornes. Une fois la licorne touché l'ordre est boulversé et le monde est plongé dans le chaos qui à autant que la lumière sont lot de symboles. Il fait froid, il y a de la glace partout et c'est la nuit. L'hiver est lié à la saison de la mort et le nuit est propice aux dangers, aux esprits, à l'inconnu. Mais les paillettes sont toujours là je vous rassure lol, y'a même des bulles qui apparaissent pour certaines créatures de la forêt.

Le domaine de Darkness est animé de malédiction comme dans LA BELLE ET LA BETE. L'immense atre dans la cheminé ainsi que la voix (père de Darkness) qui en sort montre l'ouverture sur les Enfers. Il n'y a pas de lumière naturelle. Le miroir d'où sort le seigneur des ténèbres est une porte sur un autre monde. Je pense que vous en savez déjà sur les miroirs utilisaient dans les films paranormaux, donc on passe.

La tentation: je ne sais pas vous ce que vous en pensez, mais Jack et Lili n'ont pas tout de Adam et Eve?  Car comme dit à l'instant, malgré la mise en garde de Jack qui pour autant ne fera rien, Lili touchera la licorne. En fait, ici ca s'explique surtout par le fait que la base d'un conte ou d'une fable, est de donner des "avertissements" à la jeunesse.


Vous venez de voir avec cette vidéo comment une potiche succombe en 7 minutes 30 au mal par une robe et  des bijoux dans une boite (tel une boite de Pandore)...C'est notre scène préféré mais faut avouer que le grade de la femme en prend un coup!

NOTE: 12.75
Histoire 09
Effet Speciaux 14
Esthétique 16
Musique 12                

Le blog de Merlin > c'est ici


 © Ce n'est que mon avis et opinion, ma façon d'interpréter les choses parmi tant d'autres. Libre à chacun d'être d'accord ou pas, mais on n'impose pas son point de vue aux autres. Donc modérez vos paroles et respectez ce blog et les gens. Merci.

lundi 21 janvier 2013

[EVENEMENT] BILAN SUR L'ANNEE 2012

BONNE ANNEE 2013
RETROSPECTIVE SUR L'ANNEE 2012

Beaucoup de choses qui ont eu une suite logique dans le cours de mes évènements. Je crois que ca a commencé avec la mauvaise MAJ de Gamekult qui en a résulté sur l'abandon de mon blog GK pour en ouvrir un plus beau, plus grand, plus fourni ici. Et j'en suis contente, car j'ai mon petit cercle d'amis, de connaissances et de parfait inconnus qui me suivent. D'où mon compteur de visites à 7473 depuis le 20 avril 2012. Ce qui est super pour un petit blog de fille indépendant non affilié à un site de jeux vidéo. Un grand merci à vous qui vous reconnaitrez!

► Bizarrement, alors que je bloggais déjà sur GK avec Okami, Alain, iiYama nous nous sommes rapprochés et nous rigolons bien grâce à FB (bah oui FB ca sert des fois). De plus, nous nous faisons de la pub, des partenariats, c'est vraiment chouette. Sans parler des vétérans d'avec qui on ne manque pas de se suivre: PadraxRichter Belmont, AtticusssKyosu, DanseLameSokar, Game and Witch , Lagu,  Isa.

► La nouveauté pour 2013 viendra du fait que Merlin bossera sur des articles avec moi. Elle me donnait déjà son avis sur les jeux 2 playeurs et je l'incrustais dans mes articles, mais là, ce sera pour parler de films. Ce qui est un bon procédé car je donnerais mon avis et interprétation habituelle et elle vous fera une analyse plastique et visuelle du film! Nous ferons des articles autant sur de vieux films que des récents.

► 2012 c'est l'année où j'aurai enfin eu ma PS3 (argent argent) et permis de faire de supers jeux: FFXIII-2, La saga Mass Effect, la saga Uncharted, Donjon Siege III, GOW III, Castlevania... Et j'aurai bien usé ma PS2 en tous cas. J'espère avoir l'occaz de faire encore plein de jeux avant la sortie de la PS4.

► Je continue mon partenariat avec le site Gravitorbox. Mes tests iront là bas 1 mois après la publication sur mon blog.

► Les articles qui sont prévu: film LEGEND, film CONSTANTINE, test MASS EFFECT 3, test SLEEPING DOGS, série SMALLVILLE, film BEETLEJUICE, anime CONTE DE MONTE CRISTO, série MISFITS saison 3, test FOLKLORE, test NINJA GAIDEN 2, test INFAMOUS, film LE HOBBIT...

► Ca aura été l'année de mauvaises nouvelles. J'avoue que c'est un peu ce qui m'aura poussé à sauver et adopter un chaton malade: Obi-Wan. Qui me le rend bien et égaye ma vie à sa façon.

jeudi 10 janvier 2013

[FILM] LOOPER

ARTICLE EN COOPERATION AVEC MERLIN

LOOPER est un film de Rian Johnson (...à part UNE ARNAQUE PRESQUE PARFAITE que je vous recommande, y'a pas grand chose à dire) sorti le 31 octobre 2012.
Le casting repose sur Jason Gordon-Levitt que j'adore depuis son rôle dans INCEPTION et Bruce Willis qui pour moi fait de la merde depuis un bout de temps (à part RED). Sans oublié le petit Pierce Gagnon qui tient un rôle dur (profusion de sang) et le joue assez bien malgré son age (voui c'est surjoué, mais ce n'est pas sa faute).
Pour en revenir à Jason qui interprète Joe jeune, sa prestation est remarquable car il a quand même due adopter, copier et refaire toutes les mimiques/gestuelles et le parler de Bruce qui est son lui en vieux! Après pour ce qui est de la ressemblance physique avec Bruce Willis je ne la vois pas vraiment. Mise à part le nez (d'ailleurs on a buggé dessus avec Merlin, car on ne savais pas que c'était pour le film.
Nous on croyait que c'était une chirurgie lol). Ou alors, c'est tellement la ressemblance est bonne qu'on ne fait même pas gaffe. Faudrait peut être que je me le remate. Passons aux choses sérieuses:

Le voyage dans le temps: est un thème souvent abordé avec plus ou moins de réussite et plus ou moins d'importance (je mets comme d'hab que ceux que j'ai vu LA PLANETE DES SINGES, TERMINATOR, RETOUR VERS LE FUTUR, L'ARMEE DES 12 SINGES, DONNIE DARKO, MINORITY REPORT, LA TRAVERSEE DU TEMPS ect à titre d'exemple...). Ici comme très souvent, le voyage dans le temps servira au héros pour rectifier quelque chose qui touche à sa vie. Alors avant de traiter le film, je crois qu'il y a quelques points à voir en expliquant du mieux qu'on pourra. On vous met avant le trailer animé avec une excellente musique de Nathan Johnson:


L'EFFET PAPILLON, DESTINATION FINALE. "Effet papillon" un mec du présent qui veut changer un évènement négatif du passé pour donc en modifier le futur. Mais l'effet papillon à une face caché sur le controle, car la fatalité ne se controle pas. Un infime changement dans l'ordre entraine des effets imprévisibles sur le futur .
Conclusion: quoi qu'il arrive, même si il influence un évènement, la fatalité se transpose en empruntant une autre variable. Le ou les "faits" négatifs du départ seront toujours là mais à une autre échelle.

CHAOS. "Théorie du chaos" un mec du présent qui imagine une porte de sortie dans son futur pour prendre en comptes toutes les variables d'évènements, afin de conclure à son but.
Conclusion: quoi qu'il arrive, dans la théorie du chaos, l'ordre revient toujours à l'ordre, même si l'ordre est chamboulé par un minimum de chaos. Le ou les "faits" négatifs seront toujours là mais très amoindri.

LOOPER. Les 2 notions réinterprétés par Rian Johnson: un mec du futur qui va dans le passé pour changer son présent. Mais son lui du passé, interfère pour éviter les évènements qui se dérouleront dans le futur de son futur lui. Ce qui créé une multitudes de variables pour les évènements à venir. Sauf qu'ici le passé est inchangeable.
Conclusion: quoi que le mec du futur et le mec du passé fassent sur les variables, les événements du futur seront les mêmes. En fait, on a distinctement la même personne de lignes temporelles différentes mais propre à chacun. Car ils ne sont pas leur double! Et ont déjà vécu leur propre passé. Les "faits" négatifs auront lieu quand même.

PS: nous nous avons mi 2h à parler de ces notions et de ces films supers interessants lol.


LA VISION DU VOYAGE TEMPORELLE DANS LOOPER
Avec un petit résumé de l'histoire du film: Dans le futur (2074), qui ne fait pas du tout envie quand on voit déjà où vit Joe jeune (on voit des gens pauvres partout de chez partout sales et en haillons, des meurtres à la vue de tous, la drogue et la prostitution comme passe-temps banales, plus vraiment de lois, la mafia qui règne partout...) la mafia emploi des loopers qui opèrent depuis le passé, donc à notre époque (2044). Les loopers sont des tueurs à gage ou "assassins spécialisés" comme il dit, sans réelles grandes aptitudes. D'ailleurs, leur arme est de telle sorte qu'ils ne peuvent pas rater leur cible de près ("des pétoires"). Ils sont épaulés par les porte flingue (par exemple Le Bleu) un peu plus expérimentés avec qui ils ne s'entendent pas. Les loopers attendent leur objectif venant du futur, le tue, prennent l'argent et nettoie les traces. Une méthode infaillible qu'à mi au point la mafia pour se débarasser des témoins génants. Infaillible? Jusqu'à ce que l'ami de Joe, Seth, n'abat pas son objectif, puis Joe...Mais pourquoi ils ne l'ont pas fait? En tout cas les répercutions arrivent.

[C'EST PARTI POUR LE SPOIL] 
Les loopers et les règles: On dit "les" règles, car bien qu'il dit qu'il y en a qu'une, pour nous y'en a une qui se découpe en plusieurs.
Leur tâche n'est pas dur et ils sont très bien payés (en même temps vu l'énorme immoralité de l'action, et les voyages temporelle sont illégaux) pour la mener à bien. Joe à perdu ses parents très jeune et n'était rien. Jusqu'à ce que le chef des loopers l'engage et lui donne une raison de vivre. Ce patron c'est Abe. Il a été spécialement envoyé du futur pour commander les loopers de notre époque. Plusieurs bonnes raisons pour que Joe suive les règles à la lettre.

Boucler sa boucle:
Les instructions pour mener à bien "le processus" sont: aller au lieu de RDV, surveiller l'heure, tirer sur la cible qui apparait, prendre ses lingots d'argent sans retirer le cagoule de la victime, et faire disparaitre le corps. Rien de bien compliqué, le looper a bouclé sa boucle.

Résillier le contrat:
La retraite forcée: Mais ce serait trop facile s'il n'y avait pas une autre règle, beaucoup moins marrante. Au bout d'un moment, le looper peut tomber sur une cible qui portera des lingots d'or...une cible spéciale donc.  Le looper sait direct par ces lingots d'or qu'il vient d'éliminer son lui du futur! En effet, un looper de part sa profession illégales et parce que les voyages dans le temps sont strictement interdits, il doit partir en retraite. De plus, cela permet à la mafia d'éléminer toute personne ayant eu un rapport entre les cibles et les loopers. Pour que cela se fasse il doit boucler sa boucle...en se tuant. A partir de ce moment, le looper (du présent donc) aura 30 ans pour profiter de son argent et de la vie avant d'être tuer par la mafia.

Briser sa boucle: Tout l'interet du film et des notions de lignes temporelles qu'à voulu Rian Johnson, prend évidemment son sens lorsque la 1ère boucle n'est pas bouclé (dans le film, pas depuis que les loopers existent sinon les loopers ne seraient pas autant surveillés).

Situation: De plus en plus de loopers sont mis à la retraite ce qui ne les inquiètes pas plus que ca, même si ils l'ont remarqué. Puis vient Seth, le meilleur pote de Joe qui hésite à tirer sur sa cible car celui ci baragouine une chanson que seul Seth connaissait...bien sur le verdict lui tombe sous les yeux. Il lui retirera son baillon et Seth du futur lui parlera du Rainmaker qui est le nouveau chef et boucle toute les boucles, puis s'enfuit. La boucle de Seth n'est pas bouclé, il sait que la punition sera qu'il n'aura pas ses 30 ans de retraite et mourra de suite. Il va chercher de l'aide auprès de son "ami" qui le cachera après beaucoup de réflexion. Hélas, Abe sait manipuler Joe en lui rappelant qu'il lui doit tout et fini par lui dire la cachette. Entre temps, Seth vieux cherche à contacter Seth jeune qui lui donne RDV. Mais Seth vieux perd peu à peu les parties de son corps (scène poignante et cruelle quand même) car le Chirurgien découpe Seth jeune...
Ca pourrait s'arrêter là, mais Joe se retrouve lui aussi face à son lui.

La boucle infinie:
Le cours normal des choses: Joe jeune se tue et part en Asie. Là bas, il trouvera sa rédemption auprès de celle qui deviendra sa femme. Puis les 30 ans sont écoulés. La mafia l'a retrouvé pour l'éliminer sauf qu'ils...tire sur sa femme sans faire exprès. Que pouvait-il arriver à Joe vieux de pire que de perdre celle avec qui il a trouvé le salut et avec qui sa descendance était assuré?!!

Perturbation du cours: C'est connu, la vengeance vous donne des ailes. Ainsi Joe vieux va mener une croisade contre la mafia et leur nouveau chef, le Rainmaker, qu'il tient avant tout comme responsable. Il se frayera un chemin jusqu'à une machine à remonter le temps et partira 30 ans en arrière. Ce coup si, dans le passé, Joe vieux ne se fera pas tuer et il s'échappera. Son but est simple: éliminer les enfants nés le même jour que le Rainmaker pour changer le futur (donc la mort de sa femme). Le reste, il s'en tape. On a trouvé dommage que les scènes de meutres des 2 enfants sont seulement suggérés. Le film aurait dû assumé ca étant donné le reste, tant pis.

Peu à peu le comportement de Joe vieux aura un impact sur Joe jeune. Mais pas seulement. En effet, Joe jeune va se retrouver fasse à une famille un peu spécial. Une femme, Sarah, qui élève seule son enfant Cid. Comprenant que son autre lui veut tuer l'enfant, Sarah lui demandera de l'aide. Sarah à le don de métapsychie comme beaucoup d'autre, mais vous noterez que le sien est plus développé car elle sait faire voler des briquets au lieu de pièces comme les reste de la population. Après quelques doutes sur ce que cache Sarah au sujet de son fils, il ne fera plus aucun doute que Cid est le Rainmaker si spécial.

La mère a transmit ses pouvoirs métapsychiques mais en puissance 30! Notons que Cid ne controle pas ses pouvoirs et qu'il fera douter plusieurs fois Joe. Tout comme Joe vieux, il comprend à ce moment qu'il peut changer le passé en sauvant Sarah. En effet, si la mère est sauve, Cid sera élevé dans l'amour et restera gentil. L'affrontement contre Joe vieux compliquera les choses et fera prendre conscience à Joe que tout est de sa faute si la boucle était infinie...finalement il se tuera.

Ce qui est frustrant, c'est que nous spectateurs, ayant faits des recherches sur ce que voulait Rian Johnson sur les lignes temporelles, on sait qu'une fois que Joe a vécu son passé, quoi qu'il entreprenne en tant que Joe vieux, les conséquences seront les mêmes. Un passé vécu est inchangeable! C'est méga frustrant pour nous étant donné que les personnages sont eux persuadés d'avoir fait les bons choix. Le film aurait dû traiter la notion "du passé".

CONCLUSION: Ce que nous retiendrons et qui est la force du film c'est que les personnages ignorent que le passé est inchangeable! Tout ce qui se passera aura était en vain: meurtre des enfants innocents, élimination des membres de la mafia, suicide...
Le film seul est bien, mais le fait que les notions de lignes temporelles avec leurs causes et effets ne soient pas explicites et bien dommage car cela aurait donné plus de piquant au film. Ici, nous devons faire travailler nos méninges avec amis, parents ect pour en apprécié l'enjeu.
Looper a le mérite de nous laisser sur notre fin libre d'interpretation étant donné que certain détails ne sont pas clairs, ou pas traités.

NOTE: 13/20



© Ce n'est que mon avis et opinion, ma façon d'interpréter les choses parmi tant d'autres. Libre à chacun d'être d'accord ou pas, mais on n'impose pas son point de vue aux autres. Donc modérez vos paroles et respectez ce blog et les gens. Merci.