samedi 29 décembre 2012

[JEUX VIDEO] MASS EFFECT 2 (PS3)


[SANS SPOIL SUR L'INTRIGUE] Alors, tout d'abord je précise que je n'ai pas jouer au 1 car je n'avais et n'ai toujours pas l'intention de le télécharger. Tout comme je n'ai pas l'intention de me procurer le coffret vu que je m'en tape de ne pas faire le 1. L'histoire est suffisamment résumé et rabaché dans le 2 pour en saisir l'enjeu. Mon seul regret étant que je vais être obligée de refaire le 2 pour débloquer un trophée que j'aurai pu avoir grace au 1. Allez, passons au ressenti:

Yeux verts ok, cheveux chatains ok, paleur de peau ok,
bouche fine ok, coupe de cheveux non, grosseur
du balcon oula non mais ca me fait plaiz mdr
LE PERSONNAGE: Je dois dire que ca m'a fait bien plaisir d'avoir le choix entre jouer un Shepard masculin ou féminin! J'ai toujours eu une préférence pour jouer une fille si on m'en donné l'occaz (ce qui est bien, vu que lorsque Merlin joue avec moi elle prend automatiquement un mec).
Bon, par contre y'a vraiment pas beaucoup de choix pour les coupes de cheveux...moi j'ai les cheveux longs bordel. Les balafres sur les joues et cette espèce de nonchalance ca m'a fait penser au Capitaine Albator lol.

On choisira aussi où on avait vécu et ce qu'on était. Et ca j'en ignorais le but...j'ai su après que c'était pour attribuer des bonus. Boh, ce n'est pas grave, j'ai fais en fonction de ce que j'avais envie d'être et non l'effet que ca m'octroirais.

Enfin, la partie la plus interessante, c'est le choix de la "classe" (tain' j'allais dire "job", FINAL FANTASY sort de ce corps) qui aura un impact sur les ports d'armes et les capacités de pouvoir. Il y a soldat, franc tireur, ingénieur, porte étendard, adepte et sentinelle. J'ai pris le porte étendard.

L'EQUIPE: L'interet et aussi parce que c'est pretexte à des missions, c'est que l'équipe on ne l'a pas du début à part Miranda et Jacob. Donc, faudra aller recruter les membres sinon autant dire qu'il vaut mieux se rapprocher du soleil pour griller des tartines plutot que de partir en mission.
En tout, notre commando se compose de 10 personnes avec plus ou moins une utilité. Personnellement, je ne me servais pas vraiment de Tali, Garrus, Jacob et Thane. Bon après, c'est sur que prendre Tali sur des missions où y'avait plein de Geths ca pouvait être utile. Mais mon trio préféré était  Miranda/Mordin et moi, Miranda/Kasumi et moi, Samara/Mordin et moi.
Le jedi en moi y a vu une touche de STAR WARS (jeux) et a fait que mon doigt choisissait toujours les perso aux pouvoirs biotiques qui vous l'aurez peut être remarqué, se manifeste comme de la Force.


Les armes: Chaque personnage sait manier 2 sortes d'armes. Une arme normale et une arme dite "lourde". L'interet est de débloquer les pouvoirs afin d'y associer un type de munition (selon le personnage: incendiaire, perforante, distorsions, shredder) à cette arme pour obtenir plus de dégats.
Pour recharger il nous faut ramasser les munitions délaissaient par les ennemis fraichement tués. Pour les munitions lourdes, ce sera plutot dans des caisses.
Que la force soit avec moiiiiiiii
ou Les pouvoirs biotiques ce n'est
pas automatique lol
Enfin, il est évident qu'il faut adapter l'arme aux types d'ennemis qu'on a en face. Pour cela, le système de roue inculqué à la touche R2 permet d'en changer rapidement et ce à tout moment. Mais bon, quand on part en mission en prenant des équipiers diversifiés y'a en générale pas de problèmes face aux hostiles.

Les pouvoirs: Si on retrouve des pouvoirs plus ou moins similaires chez plusieurs perso, ont aura quand même un pouvoir bien spécifique à chacun. Tout comme les armes, on peut faire appel à un autre pouvoir n'importe quand en faisant apparaitre la roue avec L2.

Les pouvoirs biotiques sont naturels chez les Asari, et chez les autres races se sont des prédispositions très rares due au fait que le sujet y avait été exposé. Le temps que met le pouvoir à se recharger diminura avec l'évolution du personnage. Personnellement, de tout le jeu, je trouve chez les non humains les Asari fascinantes! Et en
2ème les geths.

En parlant d'évolution: ce qui est bien vu et surtout nous retire des périples inutiles, c'est que lorsque Shepard évolue, non seulement ses 2 coéquipiers évoluent, mais aussi le reste du commando. L'évolution passe aussi par le fait que vous devez gagner leur loyauté. Gagner la loyauté d'un membre fera qu'il sera entièrement dévoué à la mission. Hors, si ce n'est pas le cas, ses problèmes personnels le tracasseront et le membre ne sera pas fiable en mission. C'est quand même fou d'avoir mi en place ce facteur dans le jeu. J'avais encore jamais vu ca et c'est bien trouvé.

  

Pour anecdote, j'avais 9 perso loyaux sur 10. J'ai perdu la loyauté de Jack en cours de route quand j'ai dû faire le choix de soutenir elle ou Miranda car je n'avais pas assez de points de conciliation pour les calmer. Pour moi Miranda est plus "efficace" que Jack et de toute façon il y a la grande Samara (ou Morinth si vous l'aviez préféré à elle) pour les pouvoirs biotiques.

A chaque fois que l'on gagne la loyauté d'un perso on aura le droit de choisir un nouveau pouvoir. Il s'ajoute aux pouvoirs que l'on possède déjà. Je crois qu'au final ca nous en fait 3, mais je ne suis plus sûr. Au besoin les pouvoirs sont réinitialisables.

INTERACTION: La plus flagrante des interaction réside dans le fait qu'au cours des dialogues le choix des réponses ou des questions nous appartiens. L'orientation de la discussion se fera selon si vous vous orientez vers la conciliation ou le pragmatisme. Les réponses de vos interlocuteurs peuvent être courtes ou longues, selon si vous aimez ou non, avoir des informations sur tout ce qui compose le jeu. Et ca, comme tout bon RPG, Mass Effect regorge d'informations sur son univers.

Sur les différentes planètes ou flotte, vous pourrez parler aux habitants. Cela peut vous donnez des infos, de simples commérages, des missions...
Pour plus de réalisme, vous pouvez également allumer les radios, boire un verre, danser, changer de tenue et bien d'autre choses.
Tirer sur de simples conteneurs enlèvera un abri aux ennemis et tirer sur des bombonnes explosives pourra vous donnez un avantages sur une vague d'ennemis.
Enfin, on pourrait ce contenter d'ouvrir les sas et portes de coffres, mais le jeu vous demandera de résoudre de petits casse tête vraiment bateaux.

LES BUGS: Sur ce plan fallait pas que je sois tatillonne pour envoyer chier le jeu. Parce que j'en ai eu des sacrés de cas. J'ai eu des bugs de collisions où j'étais carrément obligé de reprendre au dernier point de sauvegarde vu que je ne pouvais plus rien faire (le pire de tous, c'est dans l'infirmerie sur la planète Omega où j'avancais ma Shepard vers un brancard mais en fait je me suis retrouvée SUR le brancard puis SUR la tête du mec qui était debout à coté...). Pendant les dialogues, mes interlocuteurs disparaissaient lol. Mais le pire du pire qui me faisait criser et parler toute seule à ma TV c'est quand le jeu s'arrêté après un temps de chargement (j'y ai eu le droit 3 fois). 

J'ai pris cette photo car ca m'a fait penser à une scène d'ALIEN
FINIR LE JEU: La mission finale, "la mission suicide" vous donne vraiment l'impression d'être Shepard. En effet, c'est Shepard, donc nous joueur, qui décidons des rôles.
J'ai trouvé ce point super chouette, car si on commet une connerie on ne pourra vraiment s'en prendre qu'à nous même pour avoir mal choisi les équipes, les chefs ou la personne. Mais en fin de compte il suffit d'avoir un peu de jugeote les amis.

Mon commando: Tous loyaux sauf Jack. Technologie de défense optimisé à fond.
Mon Normandy: Technologie de défense et attaque optimisé à fond.
Ma formation commando:
- Légion dans les ventilo afin d'ouvrir la porte (qui mieux qu'une machine pour débloquer de l'électronique).
- Garrus en chef d'équipe (car il avait l'habitude de diriger et d'avoir des groupes).
- Moi, Miranda et Mordin pour l'autre équipe (je balancais "Déchirure" avec Miranda et "Incinération" avec Mordin puis je tirais dans le tas. Tactique que j'utilisais depuis le début, très éfficace, surtout ici vu que 1 récolteurs sur 3 tombera dans le vide).
- Samara pour la barrière biotique (c'est tout simplement la plus forte).
- Thane pour ramener les survivants (il a dit lui même qu'il était un ermite, donc je ne lui confirais pas de missions de groupe).

J'ai aucun membre de mon commando de mort! Par contre, j'ai perdu la moitié de mon équipage. J'ai su après en lisant une soluce, qu'il y avait un truc bien spécifique à faire pour qu'il n'y ai pas de morts chez l'équipage... Mais comme je ne joue pas en trichant, tans pis. Au final, j'ai lu qu'il y avait pas mal de fins possibles. Mais dans tous les cas, il est clair qu'il y a soit pas de morts chez le commando/pas de morts chez l'équipage. Ou pas de morts chez le commando/perte de la moitié de l'équipage puisque le docteur dit bien que si nous "étions venu plus tot nous aurions pu les sauver". Soit, et je trouve que c'est la pire fin car on a prit l'habitude des membres du commando, des morts chez le commando.

Mon choix final: j'ai tout fait péter!
Mon perso: fini le jeu en ayant le niveau 28 et il me manquait la moitié de la dernière portion de la jauge de conciliation. Par contre, j'ai réussi à draguer que Samara mais elle m'a rejeté car elle va retourner sur la voie du code. Moi je voulais me faire Garrus et Thane xd tssss.

BANDE ANNONCE: Ne regardez pas si vous n'avez pas fini le 1:



CONCLUSION: Les graphismes sont bons. J'ai eu le sentiment de tout contrôler que ce soit matériel ou être vivant/artificiel. Il y a de quoi faire entre l'histoire principale, les missions annexes et tout améliorer. J'ai adoré l'ambiance qui combine tout ce que j'aime dans l'espace: STAR WARS (ressources, guerres stellaire, pouvoir de la force, histoire mélo dramatique des perso...), ALBATOR (un homme/femme d'une grande envergure que l'on suit les yeux fermés...), PROMETHEUS (modification du genre humain, extinction...), ALIEN/PREDATOR, SERENITY, RIDDICK (Jack justement, abandonnait gamine et qui se forge son propre caractère et force), GHOST IN THE SHELL (homme/machine/conscience/âme) et bien d'autre.

La musique est vraiment pas mal. J'ai surtout accroché à la chanson quand on pénètre dans le club Afterlife! Moi ca m'a fait direct penser à la chanson dans BLADE 1 quand Blade rentre dans la rave clandestine.



MA NOTE: 17,5/20


Et donc voilà, pour tout ceux qui m'avaient dit que la note que j'avais attribué à UNCHARTED, 16/20, n'était pas assez élevée, c'est tout simplement parce que pour moi MASS EFFECT 2 est au dessus.

Sinon ca m'interesserais de savoir comment vous avez fini le jeu???

© Ce n'est que mon avis et opinion, ma façon d'interpréter les choses parmi tant d'autres. Libre à chacun d'être d'accord ou pas, 
mais on n'impose pas son point de vue aux autres. Donc modérez vos paroles et respectez ce blog et les gens. Merci.
Mon pourcentage de trophées est celui ramassé majoritairement à la 1ère partie.

lundi 17 décembre 2012

[JEUX VIDEO] UNCHARTED 1 et 2 (PS3)


Cela fait peu de temps que je me suis mise à ce genre de jeu et je dois dire que je kiffe! En plus, je dois avouer qu'incarner un canon brun à l'humour piquant ca fait bien plaisir et pas qu'aux n'oeil. Oui, car si je devais me rapprocher d'une saga du même style à laquelle j'ai joué, je dirais TOMB RAIDER. J'aime bien cette saga, mais jouer une bombasse pendant 16 ans ca fini par peser pour la fille que je suis. Bon allez, passons à mon test sur mon nouveau héros Nathan Drake:

PARTIR A L'AVENTURE ET CHASSER LE TRESOR: Bon jusque là aucun problème j'avais l'habitude avec Lara. On part dans divers cadres plus ou moins déjà explorés, avec une raison (un trésor) qui en cache souvent une autre (un point qui touche la vie du héros). Après, c'est vrai que c'est un peu toujours le même scénario à cause de la thématique qui nous fait direct penser à des tonnes de films et dérivés (BENJAMIN GATES, TOMB RAIDER, INDIANA JONES, LA MOMIE, ALLAN QUATERMIAN, LES AVENTURES DE FLYNN CARSON ect...oh bah tiens, je les ai tous vu lol). Mais voilà, l'aventure, action, épique, ca plait toujours car ca fait rêver, voyager et travailler l'imagination. Pour en revenir aux divers trésors à récupérer sur notre passage, j''ai trouvé que dans le 2 ils étaient beaucoup plus planqués que dans le 1. Là, pour le coup ca avait vraiment le niveau d'un Tomb Raider.

Histoire: Dans le 1, DRAKE'S FORTUNE, Nathan veut retrouver la trace d'un de ses ancêtres, Francis Drake. Pour notamment prouver à la journaliste Elena Fisher qui réalise un documentaire sur lui, qu'ils étaient bien parents, mais surtout pour récupérer le trésor. Dans ses recherches, c'est Victor Sullivan un vieux de la vieille qui l'accompagne partout. Ce périple les mènera tout comme une organisation de méchants, en Amazonie puis sur une petite ïle du Pacifique. Donc si vous voulez savoir ce qu'il est arrivé à Francis et aux autres, bah faut jouer na!

Dans le 2, AMONG THIEVES, Harry Flynn et Cloé Fisher que connait Nathan, viennent solliciter son aide pour soit disant voler une lampe à pétrole. Mais très vite Drake est trahi et se retrouve avec beaucoup plus d'enjeux qu'une simple lampe. Il est question du royaume de Shambala qui renferme la pierre sacrée de Chintamani. Direction l'Asie donc, pour cette nouvelle aventure sans repos.


Les talents du héros: Oui, pour être un parfait explorateur il faut posséder certaines aptitudes. Car en plus d'être en proie à l'environnement hostile (crevasse, ravin, usure, bêtes dans le 2 avec les yétis, pièges), il y a toute une pléiade de personnes à nos trousses (pirates, vieilles connaissances, mercenaires, gardiens). Que cela ne tienne, Nathan a dû être croisé avec une grenouille vu la qualité et la distance fantasque de ses sauts xd. Il doit également avoir du sang de gecko pour savoir escalader et se raccrocher avec tant de souplesse. Non, plus sérieusement c'est utile et pretexte à évoluer sur des surfaces différentes. Ca fait quand même plus d'effets de contourner une falaise sur ses flancs à moitié dans le vide que de traverser un pont. En plus ca permet de rester dans le thème épique.

Pour ce qui est du coté action on est bien servi étant donné que Nathan sait et peu se servir de toutes les armes présentent dans les jeux. Ce qui m'a beaucoup amusé en voyant l'effet d'impact qu'avaient les armes sur les ennemis. Pour la petite anecdote, mes armes préférées sont: le sniper, desert, wess 44). Tout ca en fonçant dans le tas (quand j'y étais obligé je prenais le fusil à pompe) ou en se mettant à couvert. Personnellement, je privilégiais souvent de me mettre à couvert et de viser la tête pour m'éviter de vider un chargeur xd. Bah oui, je n'ai pas l'habitude de devoir tirer sur autant de cilbes, c'est nouveau pour moi, donc j'avoue que j'en ai gaspillé des douilles. Pour ca, la tête bien en traite, ca va plus vite et ca débloque plein de trophées. Bon après c'est sûr y'avait des passages où c'était impossible de prendre son temps vu que les ennemis se déplacent à couvert vers nous et en masse. 

Enfin, en plus de se battre à main nu, Nathan tel un super soldat, peu assassiner à la déloyale. C'est à dire en arrivant par derrière l'ennemi pour l'étrangler. Ou en restant en suspend dans le vide en attendant que l'ennemi se rapproche pour saisir sa jambe et le jeter dans le vide. Wouaiiiiis on aime quand c'est vicieux! On aura beaucoup plus l'occaz d'utiliser ses aptitudes dans le 2.

  

Intéractions: Comme tout jeu d'aventure, il faut actionner divers mécanismes pour ouvrir des portes, descendre une échelle et autre pont. On pourra aussi s'accrocher à des cordes et lianes. On peux casser des vases, pots, cartons et caisses (souvent sans grand interet à part user des munitions, sauf pour une saleté de trésor planqué). Le truc cool, même si ce n'est pas non plus novateur, c'est qu'on aura le plaisir de conduire les divers véhicules proposaient dans certains chapitres (jet ski, jeep, pis après je ne suis pas une spécialiste du véhicule hein). Sinon, en fait, y'a vraiment pas beaucoup d'interaction sur l'environnement.
Enfin, comme dans beaucoup de jeux de maintenant, ont peut effectuer des quick time pour parer des coups ou simplement sauver sa peau. Les ennemis comme j'ai dis plus haut, se déplacent autant à couvert qu'a vue. Ils essaient d'arriver par derrière et de progresser. C'est pour cela que j'ai envie de dire qu'ils ne sont pas trop concons, juste là prétexte à flinguer Nathan. Et ca, ca fait plaisir, on se sent moins seul quoi.

Par contre y'a des putains d'inégalités dans le jeu: des fois on a le temps de choisir le meilleur angle de vue et de faire une sieste avant de tirer, alors qu'à d'autre les ennemis ont bouffé du Mars et arrivent à toute berzingue sur nous. Pour finir, le truc que j'ai vraiment aimé, c'est que Nathan est souvent accompagné par un autre personnage qui nous aide et vis versa, ou qui nous fait la causette. C'est quand même super d'avoir des coéquipiers réels plutot que de se parler à soi même (hein Prince).


Environnent: Que ca se passe n'importe où, c'est tout ce que j'aime: des lieux verdoyants clos ou hyper ouverts, sauvages ou apprivoisés. Emprunt à une ancienne culture (je redonne toujours cette référence mais les environnements très ouverts de HEAVENLY SWORD m'ont toujours marqué). Que ce soit dans le 1 en Amazonie et sur une île du pacifique ou dans le 2 à travers l'Asie, le point fort de cette saga c'est qu'on alterne les lieux végétales/urbains/caves/temples/océaniques. Je le dis souvent, mais pour moi c'est très important. Surtout qu'ils ont super bien exploité cette différence.

C'est vrai, hormis le visuel il y a l'ambience qui amplifie ca. Par exemple, quand on est dans la jungle on entend une volée d'oiseaux, un cour d'eau. Alors que dans les montagnes on entendra que le bruit de la neige craquer sous les pieds et dans les temples des bruits sourds venu d'on ne sait où.

  

Les bugs: rah la la, plus dans le 1 que dans le 2, y'a plein de bugs de collisions! Vu que je fouillais bien partout, combien de fois je suis restée en crise d'épilepsie dans un pilier, un rocher, une moitié de mur... Sinon dans le 2 beaucoup moins, par contre la voix de Elena n'était jamais la même, bizarre.

C'est la gueeeeeeerre: On a un panel d'armes assez diversifié. Avec chacune son effet plus au moins radical (un ennemi à coté de nous qu'on abat pas tout de suite, possédant un fusil à pompe et c'est la mort assurée). Pour les recharger il nous faut ramasser les rares munitions accordés. En fait tuer tout sur son passage et ramasser les munitions des ennemis est la meilleure solution. Tirer en pleine tête (ce que je préfère vu que je suis novice en jeu de tire) tue, ou est censé tuer plus vite la cible. Oui car des fois c'est vraiment inégal, du tout ou rien. Les gars en combinaison, casque sont plus coriace que les autres grâce à ces protections.

Enfin, il ne s'agit pas de tirer au pif sur toutes les cibles. Non, car comme dit avant, les ennemis sont "intelligents". Donc vaut mieux adopter très vite une stratégie pour le mode de difficulté "Difficile". C'est à dire, tirer d'abord sur ceux qui ont des armes à projections (lance roquette, lance grenade...), puis ceux qui ont des sniper, ceux qui ont des grenades tout en veillant qu'un mec ne s'avance pas trop près. Heureusement qu'il y a ce genre de chose à analyser car sinon ca serait lassant de tirer et basta. 

CONCLUSION: Même si les scénarios sont bateau, je me suis grave laissée embarquer dans l'aventure qui plus est, est desservie par une bonne bande son. Nathan Drake est beau, balaise, et son côté un peu peureux ainsi que ses blagounettes font de lui un personnage attachant. 
Ok les jeux sont surtout portés sur le tire, mais ca ne m'a pas dérangé vu qu'il y a aussi un soupçon d'énigmes, de phase de conduite de véhicule, de stratégie, de phase de plate-forme, plein de petites cinématiques...

En fait, que ce soit dans le 1 ou dans le 2, j'avais l'impression de jouer dans un pur film d'action!
Enfin, puisqu'il faut bien que je compare un peu: j'ai adoré l'histoire du 1 car elle est lié directement à Nathan, mais j'ai adoré l'action du 2. La scène du train!!!

NOTE: 16/20



ALLEZ POUR RIRE VOICI MES PLUS BELLES POSITIONS DE MORTS:

 

© Ce n'est que mon avis et opinion, ma façon d'interpréter les choses parmi tant d'autres. Libre à chacun d'être d'accord ou pas, 
mais on n'impose pas son point de vue aux autres. Donc modérez vos paroles et respectez ce blog et les gens. Merci.
Mon pourcentage de trophées est celui ramassé majoritairement à la 1ère partie.

mercredi 31 octobre 2012

[SOCIETE] LUCASFILM OU LUCASNEY

Robert et Georges
Georges Lucas voulait que Lucasfilm change de mains de son vivant. Après quelques rumeurs ces dernières semaines sur la toile, la chose c'est faite le 30 octobre 2012. L'heureux gagnant est sans wookie surprise puisqu'il rachète tout depuis bien longtemps (2006): Disney. Oh, pour la bagatelle d'à peu près 4 milliard de dollars. Ils doivent d'avance se frotter les mains sur ce que ca va leur rapporter vu qu'aux dernières nouvelles Disney avait une dette de 10 milliard de dollars pour 2012.

Je disais que ce n'était pas une surprise vu que Disney n'a pas attendu longtemps pour racheter les studios Pixar qui faut le dire ont toujours eu de bonnes idées. Puis, plus récemment, ca avait été Marvel.


Je suis à la fois contente de savoir que mon 2ème univers préféré (c'est le SDA en number one) sera mise en scène, mais j'ai hélas en même temps les chocottes, les bouboules, doubi doubi fouah badda badda! 

Parce que nous ne sommes pas dupes! C'est véritablement une histoire de pognon. Y'a qu'à lire entre les lignes de Robert "cette transaction combine un portefeuille de contenus de classe mondiale, incluant 'La Guerre des étoiles', l'une des plus grandes franchises de divertissement familial de tous les temps, avec la créativité unique de Disney sur plusieurs plates-formes." Pis vu qu'on a vraiment toutes les infos ont sait que Georges va être payé de moitié cash et le reste en actions...Comme on m'a toujours dit "l'argent appel l'argent".

Dès lors ils ont déjà prévu STAR WARS VII pour 2015 et un film tout les 2 ou 3 ans. Putain c'est du travail à la chaine...quant on pense le temps qu'avait mis papa Lucas sur son oeuvre.

Si on se remémore ce qu'a pu faire Disney sur des films bah j'ai envie de faire gloups. On a eu ALICE IN WONDERLAND qui avait tout pour plaire et qui appelait une ambiance légèrement malsaine ou juste intrigante. Car y'avait vraiment tout: les décors, les costumes, les maquillages... mais hélas le film restera édulcoré à mort. PRINCE OF PERSIA qui avait tout pour en balancer mais resta bon enfant et trop prononcé sur l'histoire d'amour. TRON qui est bien mais pas bien lol (j'espère que vous me comprenez) et bien d'autres films. Alors, mise à part PIRATE DES CARAIBES, je me demande bien ce qu'ils vont faire de nos saga mythiques (STAR WARS et INDIANA JONES assez matures)??? Ils vont peut être nous retirer la politique, la psychologie torturé des personnages de l'univers de la guerre des étoiles. Nous balancer plein d'histoires d'amour sur fond d'effet spéciaux qui déchirent...car on ne va pas me dire que Disney ne met pas des conditions à ses adaptations originales ou non!!! Disney cible à mort son public...mouais, bah vivement 2015 qu'on se fasse une idée sur l'effet bisounours ou small world de l'épisode VII.

SW CW a commencé en 2008 faisant suite au film
Après on peut se dire qu'ils vont totalement reprendre les scénario de Georges pour les films VII, VIII et IX qu'il avait écrit en voyant le succès de la saga (il avait avoué les avoir écrit en 1979). Ce serait un bon point, mais après lectures de nombreux articles de presses et communiqués, ce ne sera pas l'option choisie. Du coup, on pourrait penser qu'ils adapteraient des romans reprenant les évènements d'après LE RETOUR DU JEDI. Mais en fait en cherchant bien sur le net, des infos ont percé comme quoi la nouvelle trilogie sera "originale" (site américain E! Online) et donc n'aura rien à voir avec ce que nous connaissons déjà. Ca reste logique vu que c'est déjà ce qu'ils avaient mis en place dans la série d'animation qui cartonne CLONE WARS.

Au delas de ca, l'air de rien, nous avons Disney partout. Ils possèdent et contrôlent tout. Est ce qu'on ne va pas se lasser? Mais vous, vous en pensez quoi???

© Ce n'est que mon avis et opinion, ma façon d'interpréter les choses parmi tant d'autres. Libre à chacun d'être d'accord ou pas, mais on n'impose pas son point de vue aux autres. Donc modérez vos paroles et respectez ce blog et les gens. Merci.

mercredi 17 octobre 2012

[JEUX VIDEO] CASTLEVANIA: LORD OF SHADOW (PS3)


Le dernier CASTLEVANIA que j’avais fait c'était sur PSP avec THE DRACULA X CHRONICLES qui est plutôt old school et qui m’avais vite énervé car je perdais vite mes vies lol. Bref, la saga étant un classique, je me le suis fait sur PS3. Il est sorti fin 2010, donc pas si vieux, donc de bonnes perspectives.

L’HISTOIRE EST CAPTIVANTE  je trouve. On incarne Gabriel Belmont un membre de la confrérie de la Lumière. Là je me suis dit « ah, le mec du bien avec une moral à la nian nian qui va faire chier ». Mais en fait Gabriel est super interessant dans sa psychologie et personnalité. En effet, à la mort de sa femme il est bizarre et hanté par les remords. La confrérie l’envoie chercher le dieu Pan pour qu’il l’aide à rentrer en contact avec sa femme qui selon « eux » détient des réponses pour combattre les puissances des Ténèbres. Ce qui l’arrange car il doit en même temps retrouver un artefact de masque qui pourrait ressusciter sa femme. C’est au fil de cette quête qu’on se rend compte que Gabriel est tourmenté et qu’on « voit » ses faits et gestes pas très dignes d’un confrère de la Lumière. Bref, ce n’est pas joli joli et c'est pour mon plus grand plaisir.

On parcourera des terres aux environnements différents et on rencontrera ses autochtones mais surtout ses gardiens. Encore un bon point car les gardiens sont stylés et font partis de tout ce que j’aime dans le fantastique :  Cornell seigneur des Lycans, Carmilla reine des vampires et quelqu’un que je ne spoilerais pas seigneur des nécromanciens. Là où tout prend son sens et donne une force au jeu, c’est que ces 3 personnages sont tout simplement les maîtres de la confrérie de la Lumière qui en rejoignant Dieu ont perdu leur forme charnelle et ont laissé sur terre leur côté le plus noir possible qui, lui s’est personnifié. Personnellement j’ai eu un peu pitié pour eux, car en faisant une bonne action pour contrecarrer le mal ils ont engendré une noirceur qu’on est obligé de supprimer.

   

Evidemment, ayant regardé d’innombrables films de vampires ou de films basés sur de la fantasy biblique, ou sur le relationnel Dieu le père et le Déchu, je savais très bien qui allait débarquer à la fin : Satan. Il est super chouette! Vraiment la façon dont il a été représenté est un très bon choix avec de la fumée noire profonde qui le fait flotter et se déplacer. J'ai pensé direct à Satan dans CONSTANTINE qui lui perd comme de la suie liquide. Le combat contre lui dépote! La beauté et l'accoutrement très dénudé de Carmilla m'ont eux fait penser à la reine Akasha de LA REINE DES DAMNES.
Ce qui arrive à Gabriel et la vérité sur le masque m’en on foutu un coup xd. Que de rebondissements! Pis alors quand tu crois que c’est fini BOOM dans ta tronche après les crédits de fin du jeu vlà la cinématique qui te laisse sur le cul. J’adore, après je me suis dit « c’est quand le 2 ? Je ne vais pas tenir... *va pleurer un coup dans ton cellier* ».
Bon après peut être que je m’enflamme beaucoup, mais moi j’ai vraiment accroché au jeu. Ca correspond exactement à ce que j’aime du style VAN HELSING, DRACULA, CONSTANTINE, LA REINE DES DAMNES. Avec des thèmes tels que l'immortalité, la solitude, la dualité bien/mal, le serviteur de Dieu, équilibre humain/démon ect... Enfin, Baba on dirait qu'elle sort d'un Miyazaki.
Bref, y’a de l’histoire, y’a un scénario, de la mythologie, plein de références, je me suis cru dans un film qui pourrait être sur mes étagères.


CONTENU: J’avais dû jouer à un Castle sur PS2, et hormis l’histoire, le jeu m’avait gonflé avec d’innombrables couloirs et mécanismes à la con. D'ailleurs le jeu ne m’a pas plus marqué que ca, la preuve, je ne sais même plus le titre. Là j’ai aimé le principe du jeu car ca ressemble plus à ce que je joue DMC, GOW en autre...
Armes: Bah wouais Gabi réuni tout ce que j'ai envie d'avoir dans de tels jeux: des armes qui déchirent de loin comme de près. Ce qui lui permet ca, c'est une croix multifonctions. Elle renferme des lames, et une chaine extensible qui permet de réaliser une pléiade des combos. C'est mieux que le choix d'un fouet car là, la croix reste dans l'optique que c'est avant tout une arme d'un confrère de la Lumière, donc à connotation religieuse. On aura aussi divers trucs à balancer tels que des fioles d'eau bénite, des dagues, des fées (les fées distraient l'ennemi et l'étourdissent) et des cristaux d'invocations pour se la peter un peu comme dans BAYONETTA. On choisira nos armes selon le type d'ennemi tout en combinant ces attaques aux aptitudes de défenses. Y'a d'ailleurs beaucoup de combos, mais certains vraiment pas faciles à réaliser.
Ces compétences déjà bien fournie, s'ajouteront à de la magie de lumière et d'ombre qui accroient notre force et nous régénère notre santé sur une courte durée.
Bien évidemment, tout cela se gagnent et se développent grace à l'expérience ou en dénichant les coffres de la confrérie. 
Les combats sont dynamiques, beaux, parfois impréssionnants quand on se retrouve face à un golem. On aura des phases de QTE pendant les combats, parfois un peu casse ovaire, mais heureusement le jeu ne nous fait pas tout recommencer.


Environnements: On évolue sur 12 chapitres qu’on peut refaire et qu’il est préférable de refaire pour débloquer des trucs utiles à ajouter à son arsenal. Ca permet aussi de réaliser des défis pour finir le jeu à 100% (y’en a des bien relous) et d’obtenir des trophées.
Encore une fois les lieux, les régions sont magnifiques. La diversité est appréciable, et ceux qui me suivent sauront que j'aime les changements de décors dans les jeux. Les paysages en hauteurs, dans le vide, et très ouverts m'ont fait pensé à l'environnement que j'avais apprécié dans HEAVENLY SWORD.
On interagi avec tout: on peut dompter certains ennemis, on actionnera quelques mécanismes, on casse des planches pour laisser entrer de la lumière, on bouge des stèles pour boucher des trous...
Enfin, tout comme dans un TOMB RAIDER ou POP, on grimpe, on saute, on glisse, on s'accroche assez souvent, ce qui ne me dérange pas car ca m'a donné l'impression d'évoluer vraiment sur tout l'environnement. Sérieux quand on remonte un mur et qu'on doit se balancer pour traverser une rosace d'une église, c'est tout con, mais ca déchire! (Ah il me semble avoir vécu ca dans un NINJA GAIDEN).
La magie permet comme je l'ai vaguement dit, de réagir sur des mécanismes: ouvrir des portes, courir vite, défoncer des murs...

  
  

Camera: bon rien de spécial, mais si je l'ai mi c'est parce que je voulais souligner la phase de saut dans la région du nécromancien où la camera se place bizarrement. Ce qui m'a valu de sauter au pif et de tomber dans le vide à plusieurs reprises.

Musique: superbes. Je trouve qu'elles collent parfaitement au jeu, et donc au scénario, style grand film épique encore une fois.

CONCLUSION: vous l'aurez compris, j'ai bien kiffé lol. J'ai fait le jeu volontiers, sans trop pouvoir m'arrêter tellement je voulais savoir ce qui allait arriver à Gabriel, à Pan, à Claudia, à Marie, à Zobek... Perso, je m'en contre fiche qu'ils ont pompé ou non sur les gros hits qui ont toujours cartonnés. J'attend avec impatience le 2, surtout depuis que j'ai vu le trailer.




NOTE: 16/20 


PS: je remercie les inconnus Metal Geek Solid et Gra2ius de s'être abonnés comme membres à mon blog et donc de s'y interesser! (*verse une petite larme lol*)

© Ce n'est que mon avis et opinion, ma façon d'interpréter les choses parmi tant d'autres. Libre à chacun d'être d'accord ou pas, 
mais on n'impose pas son point de vue aux autres. Donc modérez vos paroles et respectez ce blog et les gens. Merci.
Mon pourcentage de trophées est celui ramassé majoritairement à la 1ère partie.

vendredi 28 septembre 2012

[SERIE ANIME] SPEED GRAPHER


SPEED GRAPHER est une série sortie en 2005 produits par les Studios Gonzo (et TAP). Elle se compose de 24 épisodes doublés en VF si vous le souhaitez.

UNE SERIE PAS TOUT PUBLIC: En effet, je crois pas que les moins de 12 ans doivent mater ca (après voilà, vu tout ce qu'ils peuvent voir, je crois que c'est du pipi de chat pour eux). Car y'a quand même de la violence gratuite, des scènes érotiques et perverses très explicites.

SYNOPSIS: 10 ans ont passé depuis la guerre. Le fossé entre les riches et les pauvres s'est creusé dans le monde entier. Le Japon n'y fait pas exception. Tokyo est devenu une ville de vice et de plaisir où le pouvoir de l'argent est poussé à son paroxysme.

Saiga Tatsumi, journaliste photographe, est chargé d'enquêter sur une organisation secrète: Le club Roppongi. Il l'infiltre et y découvre des notables japonais dans des situations peu recommandables. Au beau milieu d'un rituel, il fait la rencontre de Kagura, jeune fille manipulée et utilisée comme symbole du club par Suitengu. De cette rencontre Saiga va obtenir un pouvoir des plus surprenants...

GRAPHISMES: Les images sur le coffret dvd, ou dans le light novel sont magnifiques, et bizarrement dans l'anime on ne retrouve pas cette qualité. Je ne dis pas que c'est moche, mais ce n'est vraiment pas terrible pour du Gonzo. Beaucoup de choses ne sont pas détaillés, voir abusées, c'est dommage car y'avait du potentiel. J'avoue que j'ai été un peu déçue.

L'ANIME: Tire sa force du fait qu'il traite beaucoup de sujet réels plus ou moins exagérés.
- Le journalisme, la photographie, la double face d'une même personnalité, le rejet de ses enfants, la vieillesse, les désirs cachés, le pouvoir et l'argent maître de tout en ce monde, la vengeance, l'amour...

Image complètement utopique
J'ai bien aimé car les personnages principaux ne sont pas des ado ou gamins comme c'est la mode dans les animes/manga. Ok, Kagura à 15 ans est et très vite le personnage sur lequel tout tourne, mais ca s'arrête à elle. On évolue vraiment dans un monde adulte.

On a tout d'abord notre journaliste Saiga (33ans). C'est un ancien journaliste de guerre, un métier très dur,  on peut mourir à chaque instant en suivant l'armée au coeur de l'action. Il faut également avoir un sacré mental car on a vue direct sur la mort, la torture, la détresse ect... On comprend dès lors que Saiga est un personnage fort. On se demande même si il a un coeur: Sa passion prime avant tout, il se dévoue à la photo et son travail dégage se dévouement. 
Sa réputation est justifiée et sa on le remarque vite au cours de l'anime car, travaillant désormais pour un journal au Japon, sa passion c'est éteinte dans le train-train de la vie. Mais ca, jusqu'à ce qu'il se lance dans une enquête sur un club secret qui renferme la Déesse ainsi que des morts mystérieuses. Il a quelques amis très fidèles et relations grâce à son passé (je pense au Docteur Ryoukogu et à Bob qui l'air de rien sont d'une aide précieuse). PS: je ne vais pas faire tous les perso, seulement les principaux.

Kagura (15 ans) est LE personnage clé. Bien sûr on ne comprend pas tout de suite, mais j'avoue que c'est bien trouvé. C'est une fillette gentille, sérieuse, jolie. Mais la pauvre souffre terriblement, elle sait bien qu'il y a quelque chose, mais elle restera un long moment sans comprendre quoi. Elle nous apparait tout le temps fatiguée, ne se rappelle pas de ses actions. A cela s'ajoute une mère, Shinsen, qui ne supporte pas de voir sa fille grandir et devenir de plus en plus belle alors qu'elle vieillit et devient "laide". De plus, c'est une enfant non désirée. Sa mère, ira jusqu'à ne lui plus donner à manger. Elle ne sort jamais de sa tour, ne connait pas la vie à l'extérieure. La relation mère fille est vraiment étrange et malsaine, car Kagura aime sa mère tout de même tout en sachant une partie de la vérité (c'est ca le pire). La nuit Kagura est la Déesse. La fameuse Déesse que seul les riches membres du Club peuvent approcher et se voir offrir la matérialisation de leur fantasme le plus secret par l'intermédiaire d'un baiser...
Sa situation est vraiment cruelle, interessante, ce qui la rend touchante (et tête à claque hein).

Suitengu (28 ans) est le bras droit de la mère de Kagura dans le groupe Tennozu. Il a une relation ambigu avec elle (faux amour/haine). C'est lui qui contrôle la Déesse et gère le Club qu'il a lui même fondé. C'est à cause de lui que les Euphorias existent! Il convoite Kagura, on comprendra le pourquoi du comment plus loin dans la série. Vers la fin, on comprendra son but ultime via Kagura. Et à la toute fin son passé et ce qu'il a poussé à ces desseins. Il aime l'argent par dessus tout. Le fait que ce soit lui qui récolte l'argent dû aux membres du Club n'est pas étonnant. On notera qu'il fume des billets roulaient en cigarette.
Pour moi il vole la vedette à tout les autres perso de la série, tant il a une psychologie complexe. C'est LE personnage torturé, cruel, manipulateur, froid! The méchant.
Quand Suitengu retire ses lunettes, ainsi que son haut et déploie ses ailes, j'y ai vu Sephiroth quoi!!! C'est un bon choix. Je ne sais pas si c'était voulu mais c'est flagrant. Et ca colle au méchant.

Shinzen Tennozu (35, 40 ans?) est une femme d'affaires, très riche qui vit dans sa tour. Même ses vêtements classiques montrent qu'elle évolue dans un monde à part. Shinzen se sert de Suitengu pour assouvir ses besoins sexuels et tout comme lui, elle l'utilise. Elle est froide, intelligente, carrément cruel avec sa fille en la faisant passer pour folle, en lui donnant des bento vide, en l'enfermant ect. On comprend clairement qu'elle la rejete car elle est plus belle qu'elle. Mais on s'en bien qu'il y a une raison encore pire (qui sera révélé est heureusement). J'ai beaucoup aimé que l'anime traite vers la fin son passé et j'aurai jamais deviné pour la vieille dame reclue chez elle! Après ca, j'ai quand même eu un peu pitié pour elle. Mais on l'oublie vite, comme les personnages de son entourage d'ailleurs. Ce qui prouve que sa vie était aussi inintéressante, éphémère.

Les autres perso sont les Euphorias, à peu près un nouveau à chaque épisode: une femme diamant invincible, un homme araignée avec des ustensiles de dentiste aux pates (il m'a fait flipper lui), un homme caoutchouc, et bien d'autre...  Si c'est bien trouvé qu'ils se transforment en leur vice caché, les combats entre eux et Saiga sont en fait pratiquement toujours pareil et c'est dommage. Ca casse le rythme.

CONCLUSION: J'ai regardé jusqu'à la fin car je voulais savoir ce qui allait arriver à Kagura d'une part et à Saiga bien que je m'en doutais pour lui. Mais aussi parce que j'aime les animes qui changent, qui traitent des sujets réels bien qu'interprétés de manières iréels. Parce qu'on évolue dans un monde adulte qui permet de faire une pause de tous ces animes avec des jeun's, voir des gamins. Les désirs cachés ou refoulés des gens font froid dans le dos.
La musique est à chier. Voilà, pour moi c'est une note de:
NOTE: 09/20



© Ce n'est que mon avis et opinion, ma façon d'interpréter les choses parmi tant d'autres. Libre à chacun d'être d'accord ou pas, mais on n'impose pas son point de vue aux autres. Donc modérez vos paroles et respectez ce blog et les gens. Merci.